Le Conseil de sécurité proroge d'un an son régime de sanctions à l'égard de la Côte d'Ivoire

25 avril 2013

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a reconduit jeudi, pour une période de 12 mois, son régime de sanctions à l'égard de la Côte d'Ivoire concernant les armes et les diamants, ainsi que le mandat du Groupe d'experts créé en 2004 pour évaluer la situation dans le pays.

En adoptant, à l'unanimité de ses 15 membres la résolution 2101 (2013), le Conseil de sécurité a prorogé jusqu'au 30 avril 2014 les mesures imposant à tous les États d'empêcher la fourniture, la vente ou le transfert, directs ou indirects, d'armes et de matériel connexe à la Côte d'Ivoire, à partir de leur territoire ou par leurs ressortissants, ou au moyen de navires ou d'aéronefs battant leur pavillon, que ces armes et ce matériel aient ou non leur origine sur leur territoire.

Constatant que les mesures imposées par les résolutions précédentes continuent de contribuer à la stabilité en Côte d'Ivoire, le Conseil a également reconduit pour un an les sanctions concernant les opérations financières et les voyages, ainsi que l'importation de diamants bruts en provenance de Côte d'Ivoire.

En outre, en prorogeant jusqu'au 30 avril 2014 le mandat du Groupe d'experts, il a prié le Secrétaire général de prendre les mesures nécessaires pour soutenir le Groupe dans son action.

Comme l'indique la résolution 2101 (2013), le Conseil de sécurité a émis l'espoir que la contribution de ces mesures au renforcement de la stabilité de la Côte d'Ivoire permettra d'entrevoir, dans un proche avenir, une autre modification, voire la levée partielle ou totale du régime de sanctions concernant la Côte d'Ivoire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Côte d'Ivoire : à la veille des élections régionales et municipales, le Représentant de l'ONU appelle au bon déroulement du scrutin

À moins de deux jours de la tenue des élections régionales et municipales en Côte d'Ivoire, le Représentant Spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour ce pays, Bert Koenders, a salué les efforts de la Commission électorale indépendante (CEI) pour assurer l'organisation d'élections « libres, transparentes et crédibles ».