Ban attristé par les morts et les destructions provoquées par le tremblement de terre dans le sud-ouest de l'Iran

10 avril 2013

Le Secrétaire général s'est dit mardi attristé par les pertes de vies humaines et les destructions provoquées par le séisme qui a touché la ville de Bouchehr, dans le sud-ouest de l'Iran.

Dans une déclaration transmise dans la soirée par son porte-parole, il présente ses sincères condoléances au gouvernement et au peuple iraniens, et en particulier aux familles des victimes. « Le Secrétaire général adresse également sa profonde sympathie à tous ceux qui ont été affectés par cette catastrophe. »

D'après les médias, le tremblement de terre, d'une magnitude de 6,3 sur l'échelle de Richter, a tué au moins 37 personnes et blessé 850. Près de 700 immeubles ont été détruits et deux villages entièrement dévastés à proximité de Bouchehr.

« Les Nations Unies sont prêtes à apporter leur assistance et à mobiliser tout soutien international nécessaire », ajoute la déclaration.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Pour la troisième année consécutive, les bilans des catastrophes atteignent de nouveaux records, selon l'ONU

D'après la Stratégie internationale de prévention des catastrophes naturelles (SIPC) des Nations Unies, des milliers de personnes dans le monde ont été tuées en 2012 par de catastrophes qui ont également causé des dégâts matériels d'un montant de plus de 100 milliards de dollars.