Iraq : l'ONU lance une intervention d'urgence dans les zones inondées par le fleuve Tigre

7 février 2013

La Mission d'assistance des Nations Unies pour l'Iraq (MANUI) a annoncé jeudi le début de la distribution d'une aide humanitaire à des centaines de familles sinistrées par des inondations dans le nord et le centre du pays, au lendemain de pluies diluviennes qui ont causé des dégâts considérables et déplacé plus de 5.000 personnes.

Les fortes précipitations ont provoqué des débordements du fleuve Tigre les 29 et 30 janvier dans la localité de Beiji, située à 50 kilomètres de Tikrit dans la province de Salaheddine.

« Des évaluations ont été effectuées dans la zone au cours du weekend dernier et 600 kits de fournitures d'urgence ont été distribué à 600 familles et 600 autres familles seront assistés dans les jours à venir », précise la MANUI dans un communiqué de presse. Chaque famille reçoit des matelas, des couvertures, des bâches en plastique, des bidons de carburant et des radiateurs.

La mission onusienne continue de suivre de près la situation et a établi des contacts avec les autorités locales. L'intervention humanitaire est coordonnée par la MANUI avec le Ministère iraquien des déplacements et de la migration, les autorités locales et le Croissant rouge iraquien.

Selon les estimations des autorités locales, les dégâts matériels s'élèvent à près de 230 millions de dollars. Lors d'une réunion spéciale en date du 4 février, le Conseil des ministres a décidé d'octroyer une aide financière d'un montant de deux millions de dinars, soit 1.600 dollars par famille iraquienne.

Les agences onusiennes effectueront une nouvelle estimation des besoins dans la province. Les inondations risquent en effet de favoriser l'apparition de maladies d »origine hydrique. L'équipe chargée de faire l'évaluation examinera également les écoles endommagées.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Iraq: l'ONU en condamne une attaque meurtrière contre le QG de la police à Kirkuk

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Iraq, Martin Kobler, a fermement condamné dimanche les attaques coordonnées lancées contre le commissariat central de la police dans la ville de Kirkuk dans le nord du pays, tuant des dizaines de personnes et blessant de nombreuses autres.