Le Secrétaire général salue la formation d'un gouvernement d'unité nationale en République centrafricaine

5 février 2013

Le Secrétaire général a salué mardi la formation d'un gouvernement d'unité nationale en République centrafricaine, conformément aux accords signés à Libreville le 11 janvier 2013.

« C'est une étape importante dans la voie vers la consolidation du processus de paix », précise la déclaration transmise par le porte-parole de Ban Ki-moon.

Celui-ci encourage maintenant toutes les parties à respecter les dispositions de l'Accord de cessez-le-feu signé le 11 janvier 2013 et à prendre les mesures qui s'imposent pour assurer la protection des civils partout dans le pays.

Le 15 janvier dernier, M. Ban avait salué cet accord signé à Libreville, à savoir la déclaration de principe, l'accord de cessez-le-feu et l'accord politique sur la résolution de la crise en République centrafricaine. Il avait appelé le gouvernement de la République centrafricaine, les groupes politico-militaires, la coalition Séléka et les partis de l'opposition à le mettre en œuvre dans son intégralité.

Le Secrétaire général souligne enfin l'urgence d'un soutien de la communauté internationale afin de pouvoir répondre aux besoins humanitaire dans le pays.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

République centrafricaine : Ban salue les accords de Libreville et appelle à leur mise en œuvre

Le Secrétaire général a salué mardi les accords signés à Libreville, au Gabon, le 11 janvier dernier, et appelé les parties prenantes en République centrafricaine à les mettre en œuvre intégralement, a indiqué le porte-parole de Ban Ki-moon à la mi-journée.