L'UNICEF renforce ses opérations d'aide auprès des sinistrés du Malawi

4 février 2013

Le Fond des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) renforce actuellement son aide d'urgence au Malawi, où près de 33.000 personnes ont été déplacées à la suite de récentes inondations dans le sud du pays.

Ces inondations ont détruit des récoltes et interrompu les classes dans plus de 20 établissements scolaires à Mangochi, Phalombe et Nsanje, précise l'agence dans un communiqué de presse.

« Les communautés, le gouvernement, les organisations non gouvernementales et les Nations Unies œuvrent de concert à prévenir une catastrophe humanitaire », explique Mahimbo Mdoe, le représentant de l'UNICEF pour le Malawi. « Mais les précipitations persistent et nous sommes toujours en état d'alerte alors que les inondations touchent d'autres secteurs. »

L'UNICEF note avec préoccupation que les pluies persistantes ont rendu les routes inaccessibles, entravant les efforts déployés pour acheminer une aide vitale, et compliqué l'accès à l'eau potable, à l'assainissement et, de manière générale, à l'hygiène dans les communautés touchées.

L'agence a réagi en remettant aux communautés de l'eau, du chlore, des tablettes de purification ou encore des bâches en plastiques, tout en lançant des campagnes de sensibilisation aux risques de choléra.

Les classes ont également été interrompues dans une vingtaine d'écoles par l'arrivée de familles déplacées qui s'y sont réfugiées. L'UNICEF a remis des « école en boîte » pour garantir la continuité des enseignements du cycle primaire.

« Des fournitures vitales parviennent aux communautés les plus touchées », a assuré M. Mdoe. « Mais, à l'UNICEF, nous restons vigilants, en surveillant les maladies infantiles et en veillant à ce que les écoles continuent de fonctionner et les enseignements soient dispensés.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU déplore l'aggravation de la situation des enfants syriens dans les camps de réfugiés inondés en Jordanie

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), a alerté jeudi que de mauvaises conditions météorologiques dans le nord de la Jordanie, dont de fortes pluies, la neige et des températures sous zéro,ont considérablement aggravé la situation des enfants parmi les 55.000 réfugiés syriens dans la région.