L'ONU préoccupée par le niveau «alarmant» des violences dans les prisons vénézuéliennes

29 janvier 2013

Le Haut Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH) a exprimé mardi sa préoccupation face au cycle de violence « alarmant » qui sévit dans les prisons vénézuéliennes, après une émeute qui a éclaté le 25 janvier à la prison Uribana, faisant 58 morts et une centaine de blessés.

« Cette récente émeute révèle une tendance alarmante du recours à la violence dans les prisons vénézuéliennes, conséquence directe de mauvaises conditions de détention, » a déclaré le porte-parole du HCDH, Rupert Colville, lors d'une conférence de presse à Genève.

« La surpopulation carcérale chronique, le manque d'accès aux services de base et la présence généralisée d'armes à feu dans les prisons vénézuéliennes, déjà des problèmes récurrents, sont encore aggravées par les retards judiciaires et le recours excessif à la détention provisoire », a-t-il ajouté.

Le porte-parole a rappelé que les États sont les garants de la vie et de l'intégrité physique des détenus. Les personnes placées en garde à vue par les autorités portent la responsabilité première de ce qui leur arrive. Les États doivent donc veiller à ce que les conditions de détention soient compatibles avec l'interdiction de la torture et des traitements cruels, inhumains ou dégradants de détenus.

« Nous appelons à ouvrir des enquêtes rapides et efficaces sur cet incident, à identifier des responsables et à garantir des réparations aux familles des victimes », a indiqué M. Colville. « Nous appelons également le gouvernement vénézuélien à prendre des mesures urgentes pour s'assurer que les conditions carcérales soient conformes aux normes internationales relatives aux droits de l'homme. »

Ces mesures devraient comprendre l'adoption d'une politique carcérale générale, la formation des personnels pénitentiaires et la ratification du Protocole facultatif à la Convention contre la torture, a indiqué M. Colville.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Navi Pillay exhorte le Venezuela à ne pas se retirer de l'organisme régional de protection des droits de l'homme

La Haut Commissaire aux droits de l'homme, Navi Pillay, a exhorté mardi le Venezuela à reconsidérer sa décision de se retirer de la Convention américaine relative aux droits de l'homme, en précisant qu'une telle décision serait très néfaste pour la protection des droits humains dans le pays et dans la région.