Le Représentant spécial pour l'Iraq condamne fermement l'assassinat d'un parlementaire

15 janvier 2013

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Iraq, Martin Kobler, a fermement condamné l'assassinat d'Ifan Al-Issawi, un membre du parlement tué par une attaque terroriste perpétrée à Fallujah, qui a fait de nombreuses autres victimes et blessés.

M. Kobler, qui est également le chef de la Mission d'assistance des Nations Unies pour l'Iraq (MANUI), a présenté ses condoléances aux familles de M. Al-Issawi et aux autres victimes et souhaité un prompt rétablissement aux blessés. Il a réitéré l'importance de garantir le caractère pacifique des manifestations et la nécessité de prévenir leur infiltration par des terroristes.

« J'appelle de nouveau toutes les forces politiques à déjouer les tentatives de provoquer des dissensions et à faire preuve de la plus grande retenue », a déclaré M. Kobler dans un communiqué de presse de la MANUI.

La semaine dernière, le Représentant spécial avait appelé les participants et les forces de sécurité à garantir le déroulement pacifique des manifestations qui se sont déroulées dans plusieurs gouvernorats.

« Nous appelons les manifestants à s'abstenir de toute forme de violence et à maintenir le caractère pacifique des manifestations et les forces de sécurité à exercer la plus grande retenue dans le cadre du maintien de l'ordre », a souligné M. Kobler.

Établie en tant que Mission politique des Nations Unies en 2003, la MANUI est chargée notamment de promouvoir le dialogue politique inclusif et la réconciliation nationale, ainsi que d'apporter un soutien dans le domaine électoral.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Iraq : le Représentant spécial Kobler appelle manifestants et autorités à un dialogue constructif et pacifique

Suivant de près les manifestations qui se déroulent actuellement dans plusieurs gouvernorats d'Iraq, la Mission d'assistance des Nations Unies pour ce pays (MANUI) a déclaré lundi qu'elle demeurait engagée en faveur du respect des droits de tous les Iraquiens.