Myanmar : le Secrétaire général préoccupé par des bombardements aériens à Kachin

2 janvier 2013

Ban Ki-moon a exprimé mercredi sa préoccupation devant les informations récentes faisant état de bombardements aériens dans l'état de Kachin au Myanmar.

« Tout en suivant de près les informations en provenance de la région, le Secrétaire général appelle les autorités du Myanmar à s'abstenir de toute action de nature à mettre en péril la vie des civils établis dans la zone ou à aggraver le conflit en cours dans la région », indique le porte-parole de M. Ban dans une déclaration officielle.

Les hostilités en cours ont déjà causé des déplacements massifs de civils qui ont toujours besoin d'une aide humanitaire d'urgence, note-t-il. Il est crucial qu'un accès rapide soit ménagé afin de permettre l'acheminement de l'aide aux communautés vulnérables.

« Le Secrétaire général exhorte l'ensemble des parties prenantes à œuvrer à une réconciliation politique afin de jeter les bases d'une solution équitable et durable pour tous », a souligné le porte-parole.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Amos demande aux autorités du Myanmar un accès humanitaire pour l'ONU à des zones interdites

Actuellement en déplacement au Myanmar, la Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires, Valerie Amos, a déclaré que les Nations Unies cherchaient à renforcer leur aide auprès des populations déplacées dans des provinces du nord et de l'est du pays, infiltrées par des groupes rebelles armés. Parallèlement, la situation reste toujours préoccupante dans l'ouest, secoué sporadiquement par des vagues de violences intercommunautaires.