Mali : l'UNESCO déplore les nouvelles destructions de mausolées à Tombouctou

24 décembre 2012

« Je suis profondément choquée par l'acharnement avec lequel de nouvelles destructions de mausolées ont été perpétrées à Tombouctou », a déclaré la Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour la science, l'éducation et la culture (UNESCO), Irina Bokova, suite aux informations selon lesquelles au moins trois de ces lieux saints auraient été détruits dont celui des jumeaux Al Hassan et Al Houseyni, le 23 décembre dernier au Mali.

La Directrice générale a rappelé l'engagement de l'UNESCO aux côtés du peuple malien depuis les toutes premières destructions de mausolées maliens, perpétrées en juillet dernier, et qui avaient conduit Mme Bokova à dépêcher d'urgence deux missions afin d'évaluer les dégâts et à faire adopter par le Comité du patrimoine mondial une résolution visant à mettre en place un fonds de réhabilitation et de sauvegarde de l'ensemble des biens culturels maliens.

« J'en appelle à l'ensemble de la communauté internationale pour que toutes les mesures nécessaires soient prises de toute urgence afin de garantir la protection de ces biens qui constituent un important repère identitaire et culturel du peuple malien et de l'humanité », a ajouté la Directrice générale.

« Un tel acharnement sur ces trésors inestimables de notre humanité est un crime contre le peuple malien, qui a toujours su faire part d'une grande tolérance envers les différentes pratiques religieuses et spirituelles, a rappelé Irina Bokova.‪

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'UNESCO priée de créer un fonds spécial pour aider à la conservation du patrimoine culturel malien

Le Comité du patrimoine mondial a condamné le 2 juillet la destruction des sites du patrimoine mondial au Mali et adopté des mesures visant à aider le pays à protéger son patrimoine. Ces destructions sont à mettre au compte du groupe islamiste radical Ansar Eddine, qui contrôle la ville de Tombouctou.