Ban Ki-moon offre l'assistance de l'ONU aux victimes de l'ouragan Sandy

2 novembre 2012

Le Secrétaire général a présenté jeudi ses condoléances aux millions de personnes touchées par le passage de l'ouragan Sandy dans la zone qui s'étend des États-Unis aux Caraïbes. Il a également offert, en cas de besoin, l'assistance des Nations Unies à l'effort de reconstruction.

Le Secrétaire général de l'ONU a présenté jeudi ses condoléances aux millions de personnes touchées par le passage de l'ouragan Sandy, et particulièrement à celles qui ont perdu des proches ou leurs maisons sur la zone qui s'étend des États-Unis aux Caraïbes.

Ban Ki-moon a écrit au Président des États-Unis, Barack Obama, et s'est entretenu avec les Présidents d'Haïti et de la République dominicaine, ainsi qu'avec le maire de New York, pour exprimer sa solidarité et offrir l'assistance des Nations Unies, au besoin, à l'effort de reconstruction, indique une déclaration transmise jeudi par le porte-parole du Secrétaire général.

M. Ban, est-il précisé, a également l'intention de s'entretenir avec d'autres dirigeants des Caraïbes et avec les gouverneurs des États de New York et du New Jersey. Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) est mobilisé pour prêter une assistance maximale.

Les bâtiments de l'ONU ont subi des dégâts en raison des vents violents et des inondations, qui ont perturbé les communications et touché d'autres infrastructures. En dépit de ces perturbations, toutes les opérations essentielles ont continué. Le Conseil de sécurité s'est réuni et les contacts avec les opérations de maintien de la paix et d'autres missions dans le monde ont été maintenus sans interruption. Le siège de l'ONU a rouvert et devrait rapidement fonctionner à pleine capacité.

« Quand le pays hôte est frappé par une catastrophe naturelle, les Nations Unies souffrent aussi », a rappelé le Secrétaire général. Comme les autres habitants de la zone métropolitaine, le personnel de l'ONU a été touché par l'ouragan à des degrés divers.

M. Ban « remercie les fonctionnaires de l'ONU d'avoir repris le travail tout en s'occupant de leurs familles ». Il les a également encouragés à contribuer aux efforts de secours en tant que bénévoles ou par l'entremise de dons financiers.

« Les Nations Unies s'engagent à appuyer aujourd'hui la reconstruction, à renforcer la prévention des catastrophes au niveau mondial et à préparer le monde à un avenir plus sûr », a ajouté M. Ban.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Pour l'ONU, l'ouragan Sandy est révélateur de la menace posée par les changements climatiques

La Représentante spéciale des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophe, Margareta Wahlström, a estimé mercredi que les pertes économiques provoquées aux États-Unis et dans les Caraïbes par le passage de l'ouragan Sandy étaient révélateurs de la menace posée par les changements climatiques au niveau mondial.