L'UNICEF demande des fonds supplémentaires pour aider les enfants touchés par le conflit en Syrie

19 octobre 2012

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a annoncé vendredi qu'en dépit du manque de moyens financiers et de l'escalade de la violence, les efforts pour aider les enfants syriens déplacés se poursuivaient.

Lors du point presse hebdomadaire donné au Siège de l'ONU à Genève, la porte-parole de l'UNICEF, Marixie Mercado, a indiqué que les efforts sur le terrain pour aider les familles déplacées originaires de Homs et Alep continuaient, notamment par la fourniture d'articles d'hygiène et de vêtements chauds à l'approche de l'hiver.

Selon les estimations de l'ONU, plus de 20.000 personnes, principalement des civils, ont trouvé la mort en Syrie depuis le début du soulèvement contre le régime du Président Bachar Al-Assad l'an dernier. L'ONU estime à 2,5 millions le nombre de personnes qui ont besoin d'urgence d'une aide humanitaire.

Mme Mercado a souligné que le nombre d'enfants déplacés en Syrie avait augmenté depuis la dernière estimation, qui était de 600.000. Selon l'Organisation mondiale de la santé, plus de 65% des hôpitaux syriens ont été affectés par le conflit et près de la moitié des ambulances du pays ont été attaquées, un grand nombre de ces véhicules étant hors d'usage.

La porte-parole a cependant prévenu que les efforts de l'agence en Syrie étaient menacés par un manque de moyens financiers, puisque seul près de 40 millions de dollars ont été reçus sur les 132 millions nécessaires pour couvrir les besoins des enfants affectés.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.