La FAO lance une nouvelle initiative pour lutter contre la faim en Afrique de l'ouest

18 octobre 2012

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a annoncé jeudi le lancement d'un nouveau projet en partenariat avec l'Allemagne et la Communauté économique des 15 États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) visant à éliminer la faim dans cette région.

L'initiative financée à hauteur de 2,4 millions de dollars par l'Allemagne et la CEDEAO s'articule autour de trois axes: exploiter les politiques et programmes existants, élargir la participation des parties prenantes et amplifier l'engagement politique en cours dans la région.

Plusieurs pays de la CEDEAO ont connu une régression constante des chiffres de la faim jusqu'en 2006-2008, mais les progrès ont ralenti depuis lors. La flambée des prix alimentaires en 2008 et la sécheresse au Sahel qui menace la sécurité alimentaire de près de 19 millions de personnes montrent que les pays de la région doivent renforcer les efforts pour éviter des crises de sous-alimentation et de malnutrition.

Le projet vise à engager les organisations régionales et les principaux décideurs pour renforcer la collaboration de tous les secteurs d'activité. Cet engagement politique devrait se traduire par davantage de ressources financières allouées pour consolider la sécurité alimentaire et les programmes de nutrition dans les pays concernés.

L'initiative apportera un soutien à la CEDEAO pour la mise en œuvre du Pacte régional de partenariat pour la mise en œuvre du Plan détaillé de développement agricole en Afrique (PDDAA), avec une priorité accordée au renforcement de l'intégration de la nutrition dans les politiques nationales et régionales d'investissement agricoles, une meilleure coordination au plan de la sécurité alimentaire et de la nutrition, et une meilleure stratégie de protection sociale.

« Ce projet sera crucial pour l'éradication de la faim, car il intégrera le droit à l'alimentation dans les initiatives nationales du PDDAA. Ce n'est qu'un début, mais il a le potentiel pour devenir un modèle pour d'autres régions d'Afrique et d'Asie », a déclaré le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva.

« Nous avons besoin d'une plus grande coopération entre les gouvernements et d'une participation active des dirigeants politiques, de la société civile, des universitaires, des partenaires au développement et de bien d'autres à travers la région », a-t-il ajouté.

L'initiative s'inspire d'une initiative similaire en Amérique latine et dans les Caraïbes, qui avait créé les conditions pour l'éradication de la faim d'ici à 2025 dans cette région.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Pour la FAO, l'OMD visant à réduire de moitié la faim peut encore être réalisé avant la date-butoir de 2015

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a annoncé lundi que l'Objectif du Millénaire pour le développement visant à diminuer de moitié, avant la date-butoir de 2015, le nombre de personnes malnutries ou affamées dans le monde est encore à la portée de la communauté internationale, « si les pays intensifient leurs efforts de réduction de la faim ».