Ban demande au Soudan de faire traduire en justice les auteurs d'une attaque meurtrière contre des Casques bleus

17 octobre 2012

Le Secrétaire général de l'ONU a condamné mercredi dans les termes les plus fermes la toute dernière attaque perpétrée contre des Casques bleus au Darfour, ce 17 octobre, et au cours de laquelle un soldat de la paix sud-africain a été tué et trois autres blessés.

L'attaque a été perpétrée « lorsqu'un groupe armé non identifié s'en est pris à une patrouille de l'Opération hybride Union africaine-Nations Unies (MINUAD) composée de militaires, de policiers et de civils, en route pour Hashaba, au Nord-Darfour », indique la déclaration communiquée par le porte-parole de Ban Ki-moon.

Présentant ses condoléances au gouvernement du Soudan du Sud, à la MINUAD et aux familles des soldats tués, M. Ban a lancé un appel urgent au Gouvernement du Soudan « pour qu'il mène une enquête complète et fasse en sorte que les auteurs de l'attaque soient traduits en justice ».

L'attaque a également été condamnée fermement par le Conseil de sécurité dans une déclaration faite à la presse ce soir.

La MINUAD est une mission conjointe de l'ONU et de l'Union africaine créée par la résolution 1769 du Conseil de sécurité des Nations unies ayant pour but d'établir la paix dans la province du Darfour, située dans l'ouest du Soudan.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Darfour : Ban appelle le Soudan à traduire en justice les auteurs d'une attaque meurtrière contre des Casques bleus de la MINUAD

Le Secrétaire général a appelé mercredi le gouvernement soudanais à faire en sorte que les auteurs d'une attaque ayant fait quatre morts et huit blessés parmi les Casques bleus au Darfour soient traduits rapidement en justice.