Soudan : l'ONU condamne une attaque contre ses locaux au Kordofan méridional

9 octobre 2012

Les Nations Unies ont été contraintes de réinstaller temporairement ses personnels établis dans la ville soudanaise de Kaduqli, située au Kordofan méridional, suite à des tirs de mortiers effectués contre ses locaux dans cette localité.

Le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué que des obus avaient atterri à proximité des bureaux du Fonds Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), d'une école et d'une station de police soudanaises. Cet acte n'a pas été revendiqué.

Le Coordonateur résident des Nations Unies dans le pays, Ali Al-Za'tari, a condamné l'attaque, qu'il a qualifiée de « violation du droit humanitaire international ». Le Kordofan méridional est le théâtre de violences intermittentes entre les forces gouvernementales soudanaises et des groupes rebelles. L'OCHA affirme que les combats ont empêché les agences humanitaires de venir en aide à des milliers de personnes déplacées, en particulier dans les zones contrôlées par le Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM).

Au moment où les tirs de mortiers ont été effectués, Kaduqli accueillait une conférence de paix à laquelle prenaient part 600 délégués, dont de nombreux écoliers.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Soudan du Sud estime que la signature d'accords avec Khartoum devrait ouvrir la voie au règlement des questions en suspens

Le Vice-Président du Soudan du Sud s'est félicité jeudi soir de la signature, par son Président Salva Kiir Miyardit et celui du Soudan, Omar Hassan Al-Bachir, d'accords « qui devraient permettre aux deux pays de poursuivre leur développement national dans un climat de paix durable».