La Cérémonie des traités 2012 de l'ONU a considérablement renforcé le droit international

3 octobre 2012

La Secrétaire générale adjoint aux affaires juridiques des Nations Unies, Patricia O'Brien, s'est félicitée mardi que 40 États aient signés ou ratifiés des traités internationaux dans plusieurs domaines, allant de la protection des enfants à la promotion des droits des personnes handicapées, en marge du débat général de l'Assemblée générale.

« Les États ont de nouveau manifesté leur attachement au droit international consacré par les traités », a déclaré Mme O'Brien à la fin de la Cérémonie des traités 2012.

C'est seulement en ratifiant et accédant aux traités qu'un État est tenu de respecter un accord international. La Cérémonie des traités cette année a abouti en 87 actions liées aux traités, dont 34 ratifications, 24 accessions, quatre acceptations et des consentements d'être lié par un accord international, ce qui constitue une démarche préliminaire pour devenir État partie à un traité.

« Le grand nombre d'États qui accèdent aux différents traités font de l'évènement de cette année l'un des plus importants depuis longtemps. Cela renforce considérablement le droit international et l'état de droit », a souligné Mme O'Brien.

Le Secrétaire général est dépositaire de plus de 550 traités multilatéraux. À ce jour, seuls deux de ces textes font l'objet d'une participation universelle au sein de la communauté internationale.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Lors d'un Sommet de l'ONU, les dirigeants du monde soulignent le rôle de l'état de droit dans la prévention des conflits

À la veille de l'ouverture de son débat général, l'Assemblée générale des Nations Unies a réaffirmé lundi « son attachement à l'état de droit et son importance fondamentale pour le dialogue politique et la coopération entre tous ses États Membres ».