Le Conseil des droits de l'homme proroge les mandats de la Commission d'enquête sur la Syrie et de l'expert sur le Soudan

28 septembre 2012

Le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a prorogé vendredi, pour une période d'un an, les mandats de la Commission d'enquête indépendante internationale sur la Syrie et de l'Expert indépendant sur le Soudan.

Le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a adopté vendredi six résolutions dans lesquelles il a notamment prorogé les mandats de la Commission d'enquête indépendante internationale sur la Syrie et de l'Expert indépendant sur le Soudan pour une période d'un an.

Les autres résolutions adoptées par le Conseil portent sur la situation des droits de l'homme au Mali, sur l'assistance technique et le développement des capacités au Soudan du Sud dans le domaine des droits de l'homme, ainsi que sur les droits de l'homme des personnes âgées et des peuples autochtones.

Dans une résolution sur la situation en Syrie en matière de droits de l'homme, adoptée par 41 voix contre 3, avec 3 abstentions, le Conseil a prorogé le mandat de la Commission d'enquête indépendante internationale sur ce pays, créée par le Conseil dans sa résolution S-17/1. Il a demandé à la Commission de lui présenter un rapport écrit sur la situation en matière de droits de l'homme en Syrie lors d'une séance de dialogue interactif pendant la 22ème session du Conseil.

Concernant l'assistance technique au Soudan dans le domaine des droits de l'homme, le Conseil a pris note avec préoccupation de la situation humanitaire dans les provinces du Kordofan méridional et du Nil bleu et a renouvelé le mandat de l'Expert indépendant sur le Soudan pour une période d'un an. Le Conseil a demandé à l'Expert de lui fournir un rapport lors de sa 24ème session.

La Conseil a par ailleurs réitéré son invitation à la Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme à lui présenter, lors de sa 22ème session, un rapport écrit sur la situation en matière de droits de l'homme au Mali, en particulier dans la partie nord du pays, qui est tombée aux mains de groupes armés affiliés à Al Qaïda.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Un expert indépendant dresse un tableau plutôt encourageant de la situation des droits de l'homme en Somalie

L'expert indépendant de l'ONU sur la situation des droits de l'homme en Somalie, Shamsul Bari, s'est dit mercredi satisfait de pouvoir enfin brosser un tableau de la situation dans ce pays « moins décourageant et plus porteur d'espoir ». Il a fait ce constat devant le Conseil des droits de l'homme à Genève, auquel il présentait son rapport annuel.