Deux expertes de l'ONU et de l'Union africaine se rendent en mission d'évaluation en Tunisie

26 septembre 2012

La Rapporteuse Spéciale des Nations Unies sur la situation des défenseurs des droits de l'homme, Margaret Sekaggya, et la Rapporteuse Spéciale sur les défenseurs des droits de l'homme de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples, Reine Alapini-Gansou, ont annoncé mercredi qu'elles se rendront en mission en Tunisie du 27 septembre au 5 octobre 2012.

La Rapporteuse Spéciale des Nations Unies sur la situation des défenseurs des droits de l'homme, Margaret Sekaggya, et la Rapporteuse Spéciale sur les défenseurs des droits de l'homme de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples, Reine Alapini-Gansou, ont annoncé mercredi qu'elles se rendront en mission en Tunisie du 27 septembre au 5 octobre 2012.

« Les défenseurs des droits de l'homme ont joué un rôle essentiel dans l'appel à la démocratie, à la justice et au respect des droits de l'homme dans la région. De plus, le 'printemps arabe' a, dans une grande mesure, contribué à une plus grande conscience, au sein de la population, de la nécessité du respect des droits de l'homme, ainsi qu'à l'émergence d'une nouvelle génération de défenseurs des droits de l'homme », a affirmé Mme Sekaggya dans un communiqué de presse.

« Nous sommes intéressées et enthousiastes à l'idée d'observer les conditions de travail des défenseurs de toutes les générations dans le pays, qui a contribué, à de multiples égards, à déclencher le 'printemps arabe' ».

« Notre objectif est d'évaluer la situation des défenseurs des droits de l'homme en Tunisie de manière objective et impartiale », a ajouté Mme Alapini-Gansou. « Cette visite constitue une occasion unique de fournir des observations et des recommandations sur le cadre juridique et les institutions en Tunisie, ainsi que sur d'autres facteurs influant sur la situation des défenseurs dans le pays. »

Les deux Rapporteuses Spéciales, qui entreprennent cette mission suite à une invitation des autorités tunisiennes, ont prévu de rencontrer des représentants du Gouvernement, des pouvoirs législatifs et judiciaires, de la société civile, ainsi que des représentants de l'ONU et du corps diplomatique. Elles visiteront Tunis, Jendouba, Le Kef et Sidi Bouzid.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Bahreïn: des experts demandent que cesse la persécution des militants des droits de l'homme

Un groupe d'experts indépendants des Nations Unies a exprimé ses profondes préoccupations devant la campagne de persécution menée par les autorités du Bahreïn contre les militants des droits de l'homme dans le pays, appelant à la libération immédiate de l'un d'entre eux, récemment condamné à trois ans de prison.