Afghanistan : la MANUA condamne le meurtre de 17 civils, dont certains auraient été décapités

27 août 2012

La Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a vigoureusement condamné lundi le meurtre de 17 civils afghans, dont certains auraient été décapités, demandant à ce que les auteurs de cet acte « ignoble » soient traduits en justice.

La Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a vigoureusement condamné lundi le meurtre de 17 civils afghans, dont certains auraient été décapités, demandant à ce que les auteurs de cet acte « ignoble » soient traduits en justice.

D'après les médias, les corps de deux femmes et de 15 hommes ont été trouvés sur le bas-côté d'une route, dans la province d'Helmand, située dans le sud du pays. Les cadavres étaient décapités ou avaient la gorge tranchée. Certains portaient des signes de coups ou de blessures par balle. Les civils auraient été tués par les talibans pour leur participation à une fête.

« Cet acte criminel est injustifiable et d'un mépris absolument total pour le caractère sacré de la vie humaine », a dénoncé la Mission, qui n'a de cesse de rappeler que les meurtres de civils constituent une violation flagrante du droit humanitaire international et des droits de l'homme.

« La famille des Nations Unies en Afghanistan exprime sa profonde sympathie et ses condoléances aux familles des victimes », a ajouté la MANUA dans communiqué.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Afghanistan: malgré un recul en 2012, le nombre de victimes civiles du conflit reste alarmant

Le nombre de victimes de la violence en Afghanistan au cours du premier semestre 2012 s'élève à 3.099 – 1.145 tués et 1.954 blessés –, soit une baisse de 15% par rapport à la même période en 2011.