Ban considère comme décisive l'investiture du nouveau Parlement somalien

21 août 2012

Le Secrétaire général de l'ONU a salué mardi l'investiture du nouveau Parlement fédéral de la Somalie à Mogadiscio, qualifiant de « décisive» cette étape sur « la voie de la paix, de la stabilité et de la transformation politique ».

Dans une déclaration communiquée par son porte-parole, Ban Ki-moon a salué « le courage et la ténacité du Comité technique de sélection et des Sages de la Somalie, qui ont œuvré sans relâche, et sous une pression immense, à la sélection et à la validation d'un nouveau Parlement crédible et représentatif de la Somalie ». Il les a exhortés à finaliser maintenant la nomination et l'approbation des candidats restants, pour que le Parlement au grand complet puisse siéger dans les prochains jours.

Appelant les parlementaires à assumer leurs nouvelles responsabilités avec « courage et intégrité », « dans l'intérêt de tous les Somaliens », le Secrétaire général les a invités à conclure le plus rapidement possible les préparatifs de l'élection d'un Président et d'un Vice-Président du Parlement, ainsi que l'élection du Président de la nouvelle République fédérale de Somalie, de manière à ce que la transition puisse s'achever conformément à l'Accord de Djibouti, de l'Accord de Kampala et des Principes de Garoowe.

Il a en outre exhorté tous les acteurs à veiller à ce que les étapes finales de la transition soient menées à leur terme « rapidement, de manière pacifique et dans un environnement exempt de toute intimidation ».

« Le peuple somalien a attendu 20 ans pour que la paix puisse prendre racine dans son pays. Il est temps pour lui d'entamer un nouveau chapitre de son histoire. », a conclu M. Ban.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU s'élève contre les tentatives de saboter la transition en Somalie

Les fauteurs de troubles qui cherchent à empêcher la transition de la Somalie vers la démocratie s'exposent à une action vigoureuse du Conseil de sécurité s'ils continuent de compromettre les acquis politiques du pays, a assuré mardi le Représentant spécial du Secrétaire général, Augustine Mahiga, tout en assurant que la formation du nouveau Parlement somalien, qui doit être finalisée le 20 août au plus tard, restait sur la bonne voie.