Ban appelle à la réinstallation en toute sécurité des résidents restants du Camp Nouvel Iraq

Le Secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon. ONU Photo/Mark Garten
Le Secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon. ONU Photo/Mark Garten

Ban appelle à la réinstallation en toute sécurité des résidents restants du Camp Nouvel Iraq

Dans une déclaration communiquée mercredi par son porte-parole, le Secrétaire général de l'ONU exhorte les résidents du Camp Nouvel Iraq – l'ancien camp d'Ashraf – à coopérer avec le gouvernement de l'Iraq et à respecter pleinement les lois du pays, dans le cadre de transfert prochain vers le camp de Hurriya, auxquels ils doivent « se préparer sérieusement et sans plus tarder ».

Dans une déclaration communiquée mercredi par son porte-parole, le Secrétaire général de l'ONU exhorte les résidents du Camp Nouvel Iraq – l'ancien camp d'Ashraf – à coopérer avec le gouvernement de l'Iraq et à respecter pleinement les lois du pays, dans le cadre de transfert prochain vers le camp de Hurriya, auxquels ils doivent « se préparer sérieusement et sans plus tarder ».

M. Ban appelle également le Gouvernement iraquien à continuer de respecter ses obligations en vertu du droit international humanitaire et de faire preuve de retenue. Il lui exprime son appréciation pour l'esprit de coopération dont il a fait preuve au cours de ces derniers mois, qui a permis le transfert pacifique jusqu'à présent de 1.935 résidents au Camp Hurriya, le site de transit temporaire.

Le Secrétaire général remercie les résidents du Camp Nouvel Iraq d'avoir coopéré au cours des premiers mouvements. Réaffirmant que la violence doit être évitée à tout prix, le Secrétaire général exhorte les deux parties à continuer de travailler de manière constructive en vue d'achever, dès que possible et de manière pacifique, le transfert des résidents restants.

Les résidents du camp Ashraf sont membres de l'Organisation des Moudjahiddines du peuple d'Iran (OMPI - Mujahedin-e Khalq), le principal mouvement d'opposition extérieur au régime en place en Iran.

Selon un accord signé en décembre dernier entre la Mission d'assistance des Nations Unies en Iraq (MANUI) et le gouvernement iraquien, près de deux-tiers des résidents du camp Ashraf, ont déjà été transférés temporairement vers celui d'Hurriya, à proximité de Bagdad, où un processus de détermination du statut de réfugié sera conduit par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). Dans sa déclaration, le Secrétaire général appelle à nouveau les États Membres à accepter la réinstallation de ces résidents qui ont le statut de réfugiés.