RDC : l'OCHA s'inquiète de l'aggravation de la situation humanitaire au Nord Kivu

30 juillet 2012

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires a exprimé lundi sa préoccupation devant le sort de 220.000 personnes déplacées par les violences au Nord Kivu.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a exprimé lundi sa préoccupation devant le sort des populations civiles dans la région du Nord Kivu, en République démocratique du Congo (RDC), où plus de 220.000 personnes ont du fuir leurs foyers en raison de la multiplication des violences.

« La semaine dernière a été marquée par une escalade de la violence dans le territoire de Rutshuru, où une série d'affrontements armés ont provoqué de nouveaux déplacements de population. Le 24 juillet, des combats ont éclaté entre les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et le M23, un groupe rebelle formé d'anciens mutins des FARDC », rappelle l'OCHA dans son dernier état de la situation au Nord Kivu.

Selon les estimations de la branche humanitaire des Nations Unies, près de 54.000 personnes se sont réfugiées en Ouganda et au Rwanda voisins. Les mouvements de populations restent confus, particulièrement dans les territoires de Walikale et de Rutshuru.

L'OCHA prépare actuellement une évaluation multisectorielle afin d'évaluer les besoins prioritaires des déplacés, mais aussi des personnes de retour chez elles, et de déterminer les zones géographiques où une intervention d'urgence est nécessaire.

Depuis le mois d'avril, l'OCHA a identifié 258 écoles pillées ou endommagées, ce qui pourrait compromettre la rentrée des classes pour 60.000 enfants en septembre.

De son côté, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a prévenu de la recrudescence des cas de choléra dans la région du Nord Kivu, où 368 malades ont été recensés entre le 11 juin et le 1er juillet, principalement à Goma, la capitale régionale.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le HCR condamne les violations massives des droits de l'homme perpétrées dans l'est de la RDC

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a condamné aujourd'hui les violations perpétrées contre les civils dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), sur fond de combats ayant provoqué le déplacement de près d'un demi-million de personnes au cours des quatre derniers mois.