Le mandat du Groupe de contrôle sur la Somalie et l'Érythrée prorogé de 13 mois par le Conseil de sécurité

25 juillet 2012

Le Conseil de sécurité a prorogé mercredi, jusqu'au 25 août 2013, le mandat du Groupe de contrôle sur la Somalie et l'Érythrée, qui aide le Comité chargé de surveiller l'application des sanctions imposées à ces deux pays.

La Somalie est en effet frappée depuis 1992 par le Conseil d'embargos sur les importations d'armes et les exportations de charbon de bois. Des ressortissants de ce pays et des entités spécifiques sont également visés par des sanctions.

Un régime presque identique s'applique à l'Érythrée et à certains de ses ressortissant, à la différence que le pays subit aussi un embargo sur les exportations d'armes et qu'une résolution adoptée par le Conseil en 2011 a élargi les restrictions aux domaines du secteur minier, des services financiers et de la « taxe de la diaspora ».

Imposée à la diaspora érythréenne par le gouvernement érythréen, cette taxe permet, selon le Conseil, de financer des achats d'armes et de matériel connexe destinés à des groupes d'opposition armés. L'Érythrée est en effet accusée d'appuyer les opérations d'Al-Shabaab en Somalie.

Par la résolution d'aujourd'hui, adoptée à l'unanimité de ses 15 membres, le Conseil exprime son intention de revoir ce mandat et d'adopter des dispositions appropriées concernant une nouvelle prorogation au plus tard le 25 juillet 2013.

Le Groupe de contrôle enquête sur toutes les opérations portuaires effectuées en Somalie de nature à produire des recettes pour Al-Shabaab et sur les activités qui permettent de dégager des recettes servant à mener des activités contrevenant aux embargos sur les armes visant la Somalie et l'Érythrée.

Il doit par ailleurs aider à déterminer les domaines dans lesquels les capacités des États de la région pourraient être renforcées afin de faciliter l'application des embargos sur les armes.

Dans la résolution adoptée aujourd'hui, le Conseil accueille favorablement la recommandation du Groupe de contrôle visant à créer un « conseil conjoint de gestion financière » afin d'améliorer la transparence et l'utilisation responsable des ressources publiques de la Somalie.

Il lance également un appel afin que soit mis fin au détournement des ressources financières et note l'importance que revêt le renforcement des capacités des institutions compétentes somaliennes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Conseil de sécurité renforce les sanctions contre l'Erythrée

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté lundi de nouvelles sanctions contre l'Erythrée, accusé de soutenir des groupes armés qui cherchent à déstabiliser la Somalie.