Malawi : le PAM juge indispensable un programme d'assistance alimentaire

13 juillet 2012

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé vendredi son intention de lancer prochainement un programme d'assistance alimentaire au Malawi, où les besoins sont devenus considérables en raison d'une mauvaise récolte et de l'inflation des denrées alimentaires.

« La situation est grave. Selon notre personnel déployé sur le terrain, les récoltes dans certaines régions du pays sont extrêmement limitées », a fait observer le Directeur du PAM au Malawi, Abdoulaye Diop.

« Notre première priorité sera de garantir aux personnes vulnérables un accès à une alimentation adéquate pour traverser la saison sèche. Parallèlement, nous devons investir dans des solutions de long terme pour renforcer la résilience et rompre le cycle de la faim », a-t-il ajouté.

Selon un rapport récent conjointement publié par le gouvernement du Malawi, des agences de l'ONU, des ONG et des universitaires, plus de 1,6 million de personnes auront besoin d'une assistance alimentaire dans les mois à venir, ce qui représente une augmentation considérable par rapport au début de l'année, lorsque ce chiffre s'élevait à 202.000 personnes.

La saison sèche au Malawi s'étend normalement du mois de décembre à mars. Cette année, les précipitations tardives ont fait plonger la production de maïs de presque 40% dans certaines régions, principalement dans le sud du pays.

À ces conditions météorologiques défavorables, s'ajoute une récente dévaluation de la monnaie nationale de 49%, laquelle, avec une inflation de 17,3%, a provoqué une montée en flèche des prix des produits de base, que de nombreux Malawiens n'ont plus les moyens de se procurer.

Le prix à la vente du maïs a augmenté de 50% par rapport à la même période l'an dernier et, de toute évidence, il devra continuer avec l'arrivée de la saison sèche.

En coopération avec le gouvernement et d'autres partenaires, le PAM distribuera du maïs produit localement, ainsi que d'autres denrées alimentaires. Une assistance financière sera également octroyée aux personnes les plus vulnérables pour les permettre de se procurer des vivres lorsque les conditions des marchés locaux le permettront.

Le PAM exhorte par ailleurs les bailleurs de fonds à apporter leur soutien afin de pouvoir prêter assistance, dès le mois d'août et jusqu'au mois de mars 2013, à plus d'un million de personnes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Accord entre ONU et Brésil pour l'achat local de nourriture dans 5 pays africains

Le gouvernement du Brésil financera à hauteur de 2,37 millions de dollars un nouveau programme d'achats locaux de nourriture qui sera mis en place par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM) en faveur des agriculteurs et des populations vulnérables de cinq pays d'Afrique : Éthiopie, Malawi, Mozambique, Niger et Sénégal.