HCR : appel humanitaire révisé à la hausse pour des réfugiés syriens de plus en plus nombreux

28 juin 2012

Les agences humanitaires de l'ONU et leurs partenaires portent l'appel en faveur des réfugiés syriens au Moyen-Orient à 193 millions de dollars.

Les agences humanitaires des Nations Unies et leurs partenaires ont lancé jeudi un appel à de nouvelles contributions d'urgence, afin de couvrir les besoins d'un nombre croissant de réfugiés syriens en Jordanie, au Liban, en Turquie et en Iraq. Initialement d'un montant de 84,1 millions de dollars, l'appel a été porté à 193 millions de dollars.

« Les gouvernements et les communautés hôtes de ces pays ont manifesté un formidable élan de générosité et d'hospitalité envers les réfugiés syriens », a indiqué Panos Moumtzis, le coordonnateur régional du HCR pour les réfugiés syriens. « Il est essentiel que la communauté internationale intensifie ses efforts pour les opérations humanitaires d'aide en faveur de ces populations. »

Ces trois derniers mois, les agences humanitaires ont enregistré en moyenne plus de 500 arrivées quotidiennes. Actuellement, plus de 96.000 Syriens sont enregistrés ou reçoivent une assistance, soit plus du double par rapport au mois de mars dernier. Or, le nombre de réfugiés pourrait à nouveau doubler d'ici à la fin 2012 pour atteindre 185.000.

« Environ 75% des réfugiés syriens sont des femmes et des enfants, pour la plupart complètement dépendants de l'aide humanitaire », a déclaré Panos Moumtzis, rappelant qu'à ce jour, l'appel de fonds n'est toutefois financé qu'à hauteur de 26%.

En Jordanie et au Liban, la plupart des réfugiés vivent parmi les communautés hôtes avec, en Jordanie, un petit nombre d'entre eux hébergés dans des installations de transit situées non loin de la frontière. En Turquie, les réfugiés syriens sont accueillis dans des camps administrés par les autorités. En Iraq, la majorité des réfugiés syriens vivent dans la région du Kurdistan, avec un nombre croissant d'entre eux ayant rejoint le camp de Domiz, au nord de la province de Dohuk.

L'appel de fonds initial avait anticipé le nombre de seulement 1.500 Syriens qui fuiraient vers l'Iraq. Cependant, à la mi-juin, ce sont plus de 6.000 réfugiés syriens qui ont été enregistrés dans le nord de l'Iraq. De plus, on signale un nombre croissant d'arrivants dans le centre et le sud de l'Iraq.

En Jordanie, plus de 27.000 réfugiés syriens ont été enregistrés par le HCR. Selon les organisations caritatives locales, environ 50.000 réfugiés syriens y reçoivent actuellement une aide. Au Liban, plus de 29.000 réfugiés syriens reçoivent une assistance. En Turquie, 33.000 réfugiés syriens sont accueillis dans des camps situés dans les quatre provinces frontalières de Hatay, Sanliurfa, Gaziantep et Kilis.

Le Plan d'action régional pour les réfugiés syriens résulte des efforts coordonnés de 44 agences nationales et internationales engagées qui, outre le HCR, l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Programme alimentaire mondial (PAM), les gouvernements des pays d'accueil ainsi que des ONG locales et nationales. Le HCR et ses partenaires continuent également à porter assistance à environ 90.000 réfugiés (majoritairement des Iraquiens) dans différentes régions de la Syrie.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.