Une étude de l'OMS révèle que le gaz d'échappement des moteurs diesel est cancérigène

13 juin 2012

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a annoncé mardi que le gaz d'échappement des moteurs diesel est cancérigène, dix ans après sa classification comme « probablement cancérigène ».

Le CIRC, qui dépend de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), avait réuni des experts internationaux qui se sont appuyés sur des preuves scientifiques pour mettre en évidence le lien entre l'exposition aux gaz d'échappement des moteurs diesel et le risque de développer un cancer des poumons.

« Les preuves sont claires et la conclusion des experts unanime : les gaz d'échappement des moteurs diesel sont responsables de cancers du poumon chez l'homme », a déclaré le Président du groupe de travail du CIRC, le Dr. Christopher Portier, dans un communiqué de presse.

Selon le CIRC, de très nombreuses personnes sont quotidiennement exposées au gaz d'échappement des moteurs diesel, que cela soit dans le cadre de leur travail ou simplement en respirant l'air ambiant. Le groupe de travail a également conclu que le gaz d'échappement des moteurs diesel peut provoquer le cancer de la vessie.

Quant au gaz d'échappement des moteurs à essence, il est toujours considéré comme étant « probablement cancérigène », conclusion inchangée par rapport à la dernière étude en date de 1989.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

OMS: L'évolution du fardeau du cancer est fonction du développement humain

L'évolution du fardeau du cancer est fonction du développement humain : telle est la conclusion principale d'une étude parue vendredi dans The Lancet Oncology, et menée par des chercheurs du Centre international de recherche sur le Cancer (CIRC), qui fait partie de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).