L'UNESCO demande une enquête sur le meurtre d'un journaliste au Pakistan

7 juin 2012

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a déploré jeudi le meurtre du journaliste de télévision Abdul Qadir Hajizai, dans la région pakistanaise du Baloutchistan, et demandé qu'une enquête soit ouverte sur cette atteinte au droit fondamental à la liberté d'expression.

« Je condamne l'assassinat d'Abdul Qadir Hajizai et exhorte les autorités à traduire en justice les auteurs de cette nouvelle atteinte à la liberté d'expression », a déclaré la Directrice générale.

« Le niveau alarmant de violence dans la région et le nombre d'attaques contre les journalistes en particulier compromet la capacité des individus à prendre part à un débat éclairé, qui est la pierre angulaire de la démocratie et de l'État de droit. Il est par conséquent essentiel que les auteurs de ces crimes répondent de leurs actes ».

D'après les informations recueillies, Abdul Qadir Hajizai, directeur d'école et journaliste pour une chaîne de télévision en langue baloutche, Wash TV, a été abattu le 28 mai par des hommes armés sur une moto dans la zone de Basima, située dans le district de Washik.

Vingt-huit journalistes ont été tués au Pakistan depuis 2008. Ils sont recensés sur le site de l'UNESCO, sur la page consacrée au Mémorial UNESCO des journalistes assassinés.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'UNESCO condamne le meurtre de deux journalistes au Pakistan

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a condamné vendredi le meurtre des journalistes pakistanais Tariq Kamal et Murtaza Razvi et a exprimé sa vive inquiétude concernant la détérioration des conditions de sécurité au Pakistan.