Un employé du PAM libéré après presque trois mois de captivité au Darfour

Un employé du PAM libéré après presque trois mois de captivité au Darfour

Logisticien du PAM Patrick Noonan.
Un membre du personnel du Programme alimentaire mondial (PAM) a été libéré mercredi après presque trois mois de captivité au Darfour, au Soudan.

Logisticien basé à Nyala, la capitale du Darfour méridional, Patrick Noonan avait été enlevé par des hommes armés le 6 mars dernier, aux côtés d'un chauffeur soudanais relâché le même jour.

« Tous les personnels du PAM se réjouissent de la libération de Patrick », a déclaré dans un communiqué de presse la Directrice exécutive de cet organisme des Nations Unies, Ertharin Cousin. « Il était parti au Darfour pour aider les plus vulnérables et son enlèvement a été une source de tension extrême pour sa famille, ses amis et ses collègues. Nous sommes très heureux d'apprendre qu'il a été libéré sain et sauf. »

Ressortissant britannique, M. Noonan se trouvait au Soudan depuis environ deux ans au moment où il a été kidnappé, il y a exactement 86 jours.

L'insécurité reste au Darfour un problème majeur pour les travailleurs humanitaires présents sur le terrain. Depuis 2009, 40 d'entre eux y ont été enlevés.

Conjointement avec le Département de la sûreté et de la sécurité des Nations Unies, l'Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD), le Gouvernement du Soudan et l'ambassade du Royaume-Uni, mais aussi en étroite coopération avec les autorités locales, le PAM a œuvré au cours des trois derniers mois à la libération de son employé.

Le Chef de la MINUAD et Représentant spécial conjoint pour le Darfour, Ibrahim Gambari, a salué les efforts déployés par le gouvernement soudanais pour obtenir cette libération, ainsi que par le gouverneur du Darfour méridional, Hamad Ismail Hamad.

M. Gambari a rappelé que l'enlèvement de travailleurs humanitaires constituait une violation du droit humanitaire international et affirmé que les ravisseurs de M. Noonan devaient être arrêtés et traduits en justice.