Afghanistan : l'ONU préoccupée par les attaques contre les écoles

14 mai 2012

La Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a exprimé ce weekend sa grave préoccupation concernant les attaques contre des écoles par des groupes anti-gouvernementaux.

La Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a exprimé ce weekend sa grave préoccupation concernant les attaques contre des écoles et des responsables éducatifs par des groupes anti-gouvernementaux au cours des dernières semaines, estimant que ces attaques constituaient une violation du droit des enfants à l'éducation.

« Il est impératif que toutes les parties au conflit respectent le statut civil des écoles et s'efforcent de protéger et de promouvoir les droits des enfants, notamment les filles, à l'éducation », a souligné la MANUA dans une déclaration à la presse.

La Mission a indiqué avoir relevé au cours de l'année passée des niveaux inacceptables de violence par des éléments anti-gouvernementaux contre des écoles, des institutions éducatives, leurs employés et étudiants.

La semaine dernière, des insurgés ont visé des responsables éducatifs voyageant dans la province de Paktika, tuant cinq civils et en blessant sept autres.

Selon la MANUA, les attaques et les actes d'intimidation montrent un mépris pour la protection des civils, notamment des enfants, et pour les institutions civiles.

« Il s'agit d'une grave violation du droit humanitaire international et du droit à l'éducation », a estimé la Mission, qui a appelé au respect de ces droits.

La MANUA a également appelé le gouvernement afghan et les forces internationales à garantir que des mesures de sécurité efficaces soient mises en place pour protéger les écoles, les étudiants et les enseignants.

Par ailleurs, la Mission onusienne a condamné ce weekend l'assassinat d'un membre du Haut Conseil pour la paix, Maulawi Arsala Rahmani, et a confirmé qu'elle restait engagée à soutenir la paix et la réconciliation.

La Mission a présenté ses condoléances à la famille de M. Rahmani, notant qu'il avait durement travaillé pour promouvoir la paix et la réconciliation en Afghanistan depuis sa nomination comme sénateur en 2005.

« La MANUA pense que cette attaque n'affectera pas le courage et le dévouement des membres du Haut Conseil pour la paix et d'autres personnalités à poursuivre leurs efforts pour faire du processus de réconciliation pacifique une réalité », a dit la Mission dans un communiqué de presse.

Selon les médias, des attaquants armés non identifiés ont abattu M. Rahmani dans sa voiture alors qu'il était conduit à son bureau dans la partie ouest de la capitale Kaboul. Son assassinat suit celui de l'ancien Président afghan Burhanuddin Rabbani, qui était alors Président du Haut Conseil pour la paix en Afghanistan.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

ONU : l'Afghanistan a besoin d'aide humanitaire et de développement à long terme

Concluant sa visite de quatre jours en Afghanistan, la Secrétaire générale adjointe de l'ONU aux affaires humanitaires, Valerie Amos, a réaffirmé vendredi l'engagement de la communauté humanitaire aux côtés du peuple afghan.