L'ONU demande à Israël de préserver la santé des prisonniers palestiniens

Robert Serry. Photo ONU/Devra Berkowitz
Robert Serry. Photo ONU/Devra Berkowitz

L'ONU demande à Israël de préserver la santé des prisonniers palestiniens

Le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry, a indiqué jeudi que l'ONU suivait avec inquiétude la situation des prisonniers palestiniens incarcérés dans centres de détention israéliens et a exhorté les autorités israéliennes à préserver la santé des prisonniers.

Plus de 1000 prisonniers palestiniens ont entamé une grève de la faim le 17 avril, qui marque la Journée des prisonniers palestiniens, pour protester contre les procédures d'arrestation injustes, les détentions arbitraires et les mauvaises conditions carcérales.

« Le Coordonnateur spécial est particulièrement préoccupé concernant les informations sur l'état critique d'au moins deux prisonniers palestiniens qui sont en détenus dans le cadre d'une procédure administrative par les autorités israéliennes, et qui sont en grève de la faim depuis plus de deux mois », a dit un porte-parole de M. Serry dans un communiqué de presse.

M. Serry a demandé à Israël de respecter ses obligations selon le droit international et de « tout faire pour préserver la santé des prisonniers » et il a exhorté toutes les parties prenantes à « trouver une solution avant qu'il ne soit trop tard. »

Mercredi, le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l'homme dans les Territoires palestiniens occupés depuis 1967, Richard Falk, s'était dit consterné par les violations des droits de l'homme dans les prisons israéliennes. Il avait appelé la communauté internationale de faire pression sur Israël pour assurer que ce pays respecte les droits de l'homme dans le traitement qu'il réserve aux Palestiniens.