Cambodge : l'ONU déplore la mort d'un militant écologiste et d'un gendarme

1 mai 2012

Le Haut commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a fait part mardi de sa tristesse d'apprendre la mort d'un militant écologiste et d'un gendarme, tués jeudi dernier lors d'une fusillade dans une forêt au sud-ouest du Cambodge.

Le militant écologiste, Chut Wutty, s'efforçait de révéler l'exploitation illégale du bois et la corruption dans ce pays, et In Rattana faisait partie de la gendarmerie cambodgienne.

« Les circonstances exactes de la fusillade qui a eu lieu dans une forêt de la province de Koh Kong, où M. Wutty, en compagnie de journalistes, rassemblait des preuves de l'exploitation illégale du bois restent floues. Notre bureau de Phnom Penh effectue une enquête et une équipe a été dépêchée dans la province deux heures après l'incident », a expliqué le porte-parole du HCDH, Rupert Colville, lors d'un point presse à Genève.

« L'équipe s'est rendu sur le lieu de la fusillade, a interrogé des personnes sur place et a suivi les autopsies des corps des défunts », a-t-il ajouté.

Malgré le manque actuel de clarté sur ce qui s'est passé exactement, le HCDH s'est dit inquiet que le meurtre de M. Wutty marque le dernier incident d'une série d'attaques à l'arme à feu contre des défenseurs des droits de l'homme au Cambodge. Depuis le début de l'année, le bureau du HCDH dans ce pays a enquêté dans quatre autres incidents où des armes à feu ont été utilisées contre des communautés ou des défenseurs des droits de l'homme.

« Nous saluons le fait que les autorités ont lancé une enquête sur la fusillade de jeudi, dont une enquête menée par l'armée. Nous exhortons le gouvernement à garantir qu'une enquête judiciaire civile progresse rapidement en toute probité et de façon indépendante », a déclaré M. Colville.

« Il est impératif que les autorités cherchent à interroger tous les témoins, y compris le personnel militaire et ceux qui ont pris part à l'exploitation forestière dans la zone au moment de la fusillade. Le HCDH continuera à suivre ce processus », a-t-il ajouté en demandant que le gouvernement prenne des mesures pour assurer la protection des témoins et des familles des défunts.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.