Le commerce est primordial pour le développement durable, selon la CNUCED

26 avril 2012

Le commerce international continue de jouer un rôle important pour accroître l'offre et la demande de produits et de services respectueux de l'environnement et pour aider les pays à effectuer une transition vers un modèle de développement plus « vert », a conclu un panel d'experts à la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement à Doha au Qatar.

Les experts ont souligné que le commerce serait un facteur essentiel pour assurer la croissance économique sans augmenter les risques environnementaux, les inégalités sociales et la pauvreté. La Conférence de l'ONU sur le développement durable « Rio+20 » qui aura lieu en juin au Brésil sera un forum approprié pour aborder ces questions, ont-ils précisé.

Le panel faisait partie de la 13ème Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) à Doha au Qatar, connue sous le nom de « CNUCED XIII ». C'est la première conférence ministérielle sur le commerce et le développement depuis le début de la crise économique mondiale en 2007-2008. L'évènement est organisé une fois tous les quatre ans et le thème cette année est « la mondialisation centrée sur le développement : vers une croissance et un développement durable et inclusif ».

Lors de la discussion du panel mercredi, le Secrétaire général de la CNUCED, Supachai Panitchpadki a rappelé que si les marchés peuvent aider à effectuer les transformations structurelles nécessaires pour aller vers une économie verte, les gouvernements ont un rôle essentiel en tant que régulateurs et soutiens de politiques commerciales durables.

« Chaque pays doit définir son propre chemin vers une économie verte », a déclaré M. Panitchpadki en ajoutant que le commerce peut stimuler la diffusion de technologies propres par la transmission des préférences environnementales croissantes des consommateurs sur les marchés du monde.

M. Panitchpadki a recommandé la création d'un projet pour assister les pays en développement à saisir les opportunités de commerce qui se créent par l'émergence d'une économie verte mondiale.

Il a aussi recommandé la création d'un Forum sur le commerce mondial et l'économie verte qui serait le lieu où les Etats pourraient résoudre leurs différends sur le « protectionnisme vert », puisque de nombreux pays ont peur que le fait de mettre en œuvre des mesures vertes pourrait être à leur désavantage sur les marchés mondiaux.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

A Doha, une conférence de l'ONU sur la mondialisation axée sur le développement

A la veille d'une réunion ministérielle de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) à Doha au Qatar, le Secrétaire général de la CNUCED, Supachai Panitchpakdi, a estimé vendredi que l'ONU devait jouer un rôle plus important dans la gouvernance économique mondiale suite à la crise économique et financière.