Centenaire du naufrage du Titanic : l'ONU appelle à renforcer la sécurité maritime

L'épave du Titanic. Photo National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA)
L'épave du Titanic. Photo National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA)

Centenaire du naufrage du Titanic : l'ONU appelle à renforcer la sécurité maritime

Le Secrétaire général de l'Organisation maritime internationale (OMI), Koji Sekimizu, a rappelé vendredi l'importance de renforcer et d'améliorer de façon continue la sécurité des navires transportant des passagers, à l'occasion du centenaire du naufrage du Titanic samedi 14 avril.

« Il y a cent ans, le Titanic a percuté un iceberg lors de son voyage inaugural entre l'Europe et les Etats-Unis. En l'espace de quelques heures, plus de 1.500 personnes ont péri dans les eaux glacées de l'Atlantique nord et ce qui fut le navire le plus célébré du monde s'est transformé en nom pour toujours associé aux catastrophes », a déclaré M. Sekimizu dans un message vidéo.

Le naufrage du Titanic a poussé les grandes nations maritimes du monde à prendre des mesures pour renforcer la sécurité maritime. Cela a conduit à l'adoption de la première Convention internationale pour la sauvegarde de la vie humaine en mer (SOLAS) en 1914.

« Aujourd'hui en 2012, la SOLAS reste le traité le plus important sur la sécurité maritime, même s'il a été mis à jour et renforcé à plusieurs reprises. La SOLAS fait actuellement partie d'un cadre réglementaire qui couvre presque tous les aspects, de la conception des navires, à l'équipage en passant par la construction et l'opération », a rappelé M. Sekimizu.

« Nous devons rendre hommage à l'esprit et à la détermination de tous ceux qui ont participé à la création de ce cadre. Au cours des cent dernières années, nous avons vu des améliorations considérables dans le transport maritime », a-t-il ajouté.

Selon lui, les nouvelles générations de navires amènent de nouveaux défis. Aujourd'hui des accidents se produisent, ce qui accentue la nécessité d'améliorations constantes. Les efforts de l'OMI pour renforcer la sécurité maritime et pour éviter des catastrophes telles que celle qui a frappé sur le Titanic ne cesseront jamais, a-t-il dit.

« Aujourd'hui, à l'occasion du 100ème anniversaire du naufrage, souvenons-nous de ceux qui ont perdu la vie dans les eaux glacées de l'Atlantique nord pendant cette nuit fatale du 14 avril 1912, et réfléchissons aux dangers et aux périls qui sont toujours associés aux voyage en mer », a ajouté M. Sekimizu.

« J'exhorte les gouvernements membres de l'OMI et l'industrie de transport maritime à s'engager de nouveau à améliorer et à renforcer la sécurité des navires de passagers, aujourd'hui et à l'avenir », a-t-il conclu.