Corée du Nord : l'ONU déplore le lancement d'une fusée

13 avril 2012

Le Secrétaire général Ban Ki-moon a déploré le lancement d'une fusée, qui a échoué, par la République populaire démocratique de Corée (RPDC), soulignant que ce lancement violait une résolution du Conseil de sécurité.

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a déploré vendredi le lancement d'une fusée, qui a échoué, par la République populaire démocratique de Corée (RPDC), soulignant que ce lancement violait la résolution 1874 du Conseil de sécurité de l'ONU.

« Malgré son échec, le lancement d'un 'satellite d'application' par la République populaire démocratique de Corée (RPDC) le 13 avril 2012 est déplorable car il défie la position ferme et unanime de la communauté internationale. Le lancement est une violation de la résolution 1874 du Conseil de sécurité et menace la stabilité régionale », a dit le porte-parole du Secrétaire général dans une déclaration à la presse.

Selon la presse, vendredi 13 avril, vers 7h40, heure locale, la fusée Unha-3 a décollé du pas de tir de Tongchang-ri, dans l'ouest de la RPDC. Elle n'a pas été loin, se désintégrant selon les Coréens du Sud, les Japonais et les Américains, après environ une minute de vol.

« Le Secrétaire général exhorte la RPDC à ne pas prendre d'autres mesures provocatrices qui accroîtraient la tension dans la région », a dit son porte-parole.

« Le Secrétaire général appelle de nouveau les autorités de la RPDC à s'efforcer de bâtir la confiance avec les pays voisins et d'améliorer la vie de leur peuple. En tant que Secrétaire général des Nations Unies, il réaffirme son engagement à travailler pour la paix et la stabilité sur la péninsule coréenne et à aider le peuple de la RPDC, en particulier, en répondant aux importants besoins alimentaires et nutritionnels des plus vulnérables », a-t-il ajouté.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Corée du Nord : l'ONU préoccupée par l'annonce du lancement d'un satellite

Le Secrétaire général Ban Ki-moon s'est déclaré vendredi très préoccupé par l'annonce par la Corée du Nord du lancement d'un satellite dit « d'application » le mois prochain.