Soudan et Soudan du Sud : l'ONU reste préoccupée par les combats à la frontière

3 avril 2012

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est dit lundi soir toujours très préoccupé par la poursuite des combats le long de la frontière entre le Soudan et le Soudan du Sud.

« Il appelle à nouveau les gouvernements du Soudan et du Soudan du Sud à cesser immédiatement les hostilités et à mettre en œuvre les accord déjà obtenus sur la sécurité, la surveillance de la frontière et Abyei », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

« Alors que les deux parties s'efforcent d'organiser un sommet présidentiel, le Secrétaire général appelle le Président Bachir et le Président Kiir à se rencontrer dès que possible et à garantir que les négociations aboutissent à un résultat rapide et fructueux », a-t-il ajouté.

La semaine dernière, Ban Ki-moon s'était déjà dit très préoccupé par les affrontements militaires à la frontière entre le Soudan et Soudan du Sud. Le Conseil de sécurité avait également exprimé son inquiétude.

Les deux pays négocient pour régler les questions restées en suspens depuis l'indépendance du Soudan du Sud en juillet 2011, dont la question du statut des ressortissants de chaque Etat et la démarcation commune de la frontière.

En fin de semaine dernière, la tension provoquée par les affrontements entre les forces armées du Soudan et du Soudan du Sud semblait toutefois s'atténuer, avait indiqué le porte-parole adjoint du Secrétaire général de l'ONU.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Baisse de la tension à la frontière entre le Soudan et le Soudan du Sud, selon l'ONU

La tension provoquée par les affrontements entre les forces armées du Soudan et du Soudan du Sud serait en train de s'atténuer alors que les autorités des deux pays ont déclaré qu'elles étaient prêtes à se rencontrer dans les jours à venir à Addis Abeba en Ethiopie pour empêcher une nouvelle éruption de violence, a indiqué mercredi le porte-parole adjoint du Secrétaire général de l'ONU.