Cambodge : l'ONU va sélectionner de nouveaux juges d'instruction internationaux

30 mars 2012

Alors que les deux co-juges d'instruction internationaux auprès des tribunaux chargés de juger les Khmers rouges au Cambodge ont démissionné, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a indiqué vendredi qu'il allait sélectionner deux nouveaux juges internationaux.

Mi-mars 2012, le co-juge d'instruction international de réserve auprès des Chambres extraordinaires au sein des tribunaux du Cambodge (CETC), Laurent Kasper-Ansermet, a annoncé sa démission, quelques mois après celle du co-juge d'instruction international, Siegfried Blunk.

Les CETC sont un tribunal spécial mis en place en 2006 par le gouvernement cambodgien et l'ONU pour juger les Khmers rouges et les crimes qu'ils ont commis lorsqu'ils étaient au pouvoir dans les années 1970. L'ONU fournit une assistance par le biais de l'UNAKRT et participe aux activités du tribunal.

En annonçant sa démission, Laurent Kasper-Ansermet avait accusé le co-juge d'instruction national, You Bunleng, de faire obstacle aux travaux d'enquête dans le cadre des dossiers n° 003 et 004, qui concernent d'anciens dirigeants Khmers rouges suspectés d'être responsables de la mort de plusieurs milliers de personnes. Le juge Siegfried Blunk avait aussi lié sa démission aux interférences dans les dossiers n° 003 et 004.

« Le Secrétaire général estime qu'il est indispensable que la procédure judiciaire concernant les cas 003 et 004 suive son cours. Le Secrétaire général a décidé, dans ce contexte, d'initier un processus de sélection d'un nouveau co-juge d'instruction international et d'un nouveau co-juge d'instruction international de réserve, conformément aux dispositions de l'Accord ONU/Cambodge », a souligné le porte-parole de Ban Ki-moon dans une déclaration à la presse publiée vendredi.

Au-delà de ce processus de sélection, « il est indispensable que le gouvernement royal du Cambodge coopère pleinement avec les nouveaux juges quand il aura été informé par le Secrétaire général de leur sélection », a insisté le porte-parole. « Les Nations Unies resteront vigilantes concernant ses efforts pour garantir que cette assistance et cette coopération soient fournies. »

Ban Ki-moon note par ailleurs que les CETC ont un sérieux problème de financement et il encourage tous les partenaires à fournir des contributions financières afin de permettre au tribunal de se concentrer sur le travail judiciaire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Cambodge : démission du juge d'instruction international

Le juge Laurent Kasper-Ansermet a annoncé lundi avoir remis au Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, sa démission en tant que co-juge d'instruction international de réserve auprès des Chambres extraordinaires au sein des tribunaux du Cambodge (CETC), démission qui prendra effet le 4 mai 2012.