Le Conseil de sécurité salue le verdict de la CPI contre le Congolais Lubanga

16 mars 2012

Le Conseil de sécurité de l'ONU a exprimé vendredi sa satisfaction concernant le verdict rendu par la Cour pénale internationale (CPI), qui a déclaré coupable de crimes de guerre l'ancien chef rebelle congolais Thomas Lubanga Dyilo.

« Les crimes de guerre concernant les membres les plus vulnérables de la société, tels que les enfants, sont source de préoccupation et ce verdict est une avancée importante pour garantir que ceux qui sont responsables de tels crimes rendent des comptes », ont estimé les membres du Conseil dans une déclaration à la presse publiée par la Présidence du Conseil.

« Les membres du Conseil réaffirment leur forte opposition envers l'impunité pour les crimes les plus sérieux sources de préoccupation internationale », ajoute la déclaration. Ils « expriment leur plus profonde sympathie à ces victimes et aux autres qui ont souffert de crimes similaires lors des hostilités en République démocratique du Congo. »

La CPI a déclaré mercredi, à l'unanimité, l'ancien chef rebelle congolais Thomas Lubanga Dyilo coupable de crimes de guerre en République démocratique du Congo (RDC). Il s'agit du premier verdict rendu par une chambre de première instance de la CPI.

M. Lubanga a été jugé coupable d'avoir procédé à la conscription et à l'enrôlement d'enfants de moins de 15 ans et de les avoir fait participer activement à des hostilités du 1er septembre 2002 au 13 août 2003, a précisé la CPI dans un communiqué de presse publié mercredi.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Premier verdict de la CPI : un ancien chef rebelle congolais déclaré coupable

La Cour pénale internationale (CPI) a déclaré mercredi, à l'unanimité, l'ancien chef rebelle congolais Thomas Lubanga Dyilo coupable de crimes de guerre en République démocratique du Congo (RDC).