L'UNICEF appelle Israéliens et Palestiniens à protéger les enfants de la violence

12 mars 2012

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a exprimé lundi sa profonde préoccupation concernant l'impact sur les enfants de la récente recrudescence de violence dans la bande de Gaza et dans le sud d'Israël.

Lundi, un garçon palestinien a été tué et quatre autres enfants blessés dans une explosion dans la bande de Gaza. Dimanche un autre garçon palestinien de 12 ans a été tué par une attaque aérienne israélienne à Gaza. Jusqu'à présent, 14 enfants palestiniens âgés de un à 17 ans ont été blessés par des frappes aériennes israéliennes et deux écoles ont été endommagées.

Dimanche, une roquette avait touchée une école en Israël qui était vide au moment des faits. Les autorités israéliennes ont décidé d'annuler les cours dans tout le sud du pays, affectant 200.000 écoliers.

« Tout doit être fait pour protéger la sécurité et la vie des enfants », a déclaré la Représentante spéciale de l'UNICEF dans les territoires palestiniens occupés, Jean Gough. « Nous appelons toutes les parties prenantes à faire tout leur possible pour protéger les enfants et pour arrêter la violence », a-t-elle ajouté.

Depuis vendredi, la violence a augmenté alors que des avions de guerre israéliens ont attaqué la bande de Gaza et des militants palestiniens ont envoyé des roquettes dans le sud d'Israël. L'année dernière, 20 enfants palestiniens et cinq enfants israéliens ont été tués dans le cadre du conflit israélo-palestinien. 448 enfants palestiniens et cinq enfants israéliens ont été blessés.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ban Ki-moon souligne le coût économique élevé de l'occupation israélienne

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a renouvelé lundi son appel à des progrès dans le processus de paix au Moyen-Orient, citant le coût élevé de l'occupation israélienne pour l'économie palestinienne.