Syrie : l'Envoyé spécial Annan appelle à l'arrêt immédiat de la violence

L'Envoyé spécial conjoint de l'ONU et de la Ligue des Etats arabes pour la crise syrienne, Kofi Annan. Photo ONU/Paulo Filgueiras
L'Envoyé spécial conjoint de l'ONU et de la Ligue des Etats arabes pour la crise syrienne, Kofi Annan. Photo ONU/Paulo Filgueiras

Syrie : l'Envoyé spécial Annan appelle à l'arrêt immédiat de la violence

L'Envoyé spécial conjoint de l'ONU et de la Ligue arabe, Kofi Annan, a appelé à l'arrêt immédiat de la violence et des tueries en Syrie et a mis en garde contre l'usage de la force pour mettre fin à la crise.

L'Envoyé spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue des Etats arabes pour la crise syrienne, Kofi Annan, a appelé jeudi à l'arrêt immédiat de la violence et des tueries en Syrie et a mis en garde contre l'usage de la force pour mettre fin à la crise.

« Les populations à travers la région et dans le monde sont profondément choquées par ce qui se passe », a dit M. Annan lors d'une conférence de presse au Caire à l'issue d'une rencontre avec le Secrétaire général de la Ligue des Etats arabes, Nabil El-Araby. « La violence est inacceptable. Cela ne peut pas continuer. La violence et les tueries doivent cesser et cesser immédiatement. »

« J'espère que personne ne pense sérieusement à utiliser la force dans cette situation. Je pense qu'un militarisation accrue ne ferait qu'aggraver la situation », a encore dit M. Annan. Selon lui, « nous devons faire attention à ne pas introduire un médicament qui est pire que la maladie ». « Et nous ne devons pas aller très loin dans la région pour trouver un exemple de ce dont je parle. »

Kofi Annan doit se rendre samedi dans la capitale syrienne Damas. « J'ai eu l'occasion de discuter longuement avec le Conseil de sécurité, avec un grand nombre d'ambassadeurs et avec les capitales pour voir comment mener cette mission », a-t-il dit.

« Durant ma visite à New York, tous étaient d'accord pour dire qu'il fallait un seul processus de médiation, un processus qui garantisse que nous travaillerons avec le gouvernement dans l'intérêt du peuple syrien », a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon et le Secrétaire général de la Ligue des Etats arabes Nabil El-Araby ont annoncé mercredi la nomination de Nasser Al Kidwa en tant qu'Envoyé spécial conjoint de l'ONU et de la Ligue des Etats arabes pour la crise syrienne. M. Al Kidwa assistera l'Envoyé spécial Kofi Annan dans l'exercice de son mandat.

M. Al Kidwa a une longue expérience diplomatique et une connaissance approfondie de la région. Avant sa nomination, il a occupé plusieurs fonctions au sein de l'Autorité nationale palestinienne, y compris celle de Ministre des affaires étrangères de 2005 à 2006 et d'Observateur permanent de la Palestine à l'ONU de 1991 à 2005.

Par ailleurs, la Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires, Valerie Amos, qui est actuellement en visite en Syrie, s'est rendue mercredi dans la ville de Homs qui est le théâtre de combats acharnés et violents depuis plusieurs semaines.

« J'ai été frappée par la différence entre ce que j'ai vu ici à Damas et ce que j'ai vu hier dans le quartier de Baba Amro. Les destructions sont considérables. Ce quartier de Homs est complètement détruit et je suis préoccupée par le sort des personnes qui vivaient dans ce quartier de la ville », a déclaré Mme Amos lors d'une conférence de presse jeudi dans la capitale syrienne.