Congo : Ban Ki-moon attristé par l'explosion meurtrière d'un dépôt

5 mars 2012

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est dit lundi profondément attristé par les pertes en vies humaines et les dégâts matériels engendrés par l'explosion accidentelle d'un dépôt de munitions à Brazzaville, au Congo le dimanche 4 mars 2012.

« Il présente ses sincères condoléances aux familles des défunts ainsi qu'au Gouvernement et au peuple congolais dans son ensemble », a ajouté son porte-parole dans une déclaration à la presse.

« Les Nations Unies expriment leur soutien à la République du Congo dans ce moment difficile et renouvellent aux autorités congolaises les assurances de leur coopération continue et de leur assistance aux opérations humanitaires d'urgence en cours », a-t-il ajouté.

Selon la presse, au moins 146 personnes ont été tuées, des centaines blessées et de nombreuses maisons détruites par une série d'explosions dimanche dans un dépôt de munitions à Brazzaville, la capitale du Congo.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU tire la sonnette d'alarme sur le manque de fonds pour les réfugiés au Congo

Environs 120.000 réfugiés, qui ont fui les violences en République démocratique du Congo (RDC) il y a deux ans et qui vivent aujourd'hui en République du Congo, n'auront plus accès à une aide alimentaire des agences humanitaires des Nations Unies d'ici le mois de novembre si aucun nouveau financement n'est trouvé.