L'ONU s'efforce d'éliminer les armes chimiques en Libye

Des armes collectées en Libye après la chute du régime de Mouammar Qadhafi. Photo Giovanni Diffidenti
Des armes collectées en Libye après la chute du régime de Mouammar Qadhafi. Photo Giovanni Diffidenti

L'ONU s'efforce d'éliminer les armes chimiques en Libye

La destruction des stocks d'armes chimiques en Libye et de ceux qui existeraient en Syrie a été au centre des discussions mercredi entre le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et le chef de l'organisme international chargé de l'élimination de ce type d'armes, Ahmet Uzümcü.

La rencontre entre M. Ban et le Directeur général de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) a eu lieu au siège de l'ONU à New York. Les deux hommes ont discuté des efforts déployés pour assurer la destruction des stocks d'armes chimiques en Libye. Ces armes avaient été produites sous le régime de l'ancien dictateur Mouammar Qadhafi.

A la fin de l'année dernière, suite à la chute du régime de Qadhafi, le Conseil de sécurité de l'ONU avait exhorté les autorités intérimaires de la Libye à travailler de près avec l'OIAC afin de détruire les stocks d'armes illicites.

Selon le porte-parole du Secrétaire général, M. Ban et M. Uzümcü ont aussi discuté de la situation en Syrie où il y aurait également des stocks d'armes chimiques selon des informations récentes.

M. Ban a fait part de son appréciation du travail de l'OIAC pour tenter d'éliminer intégralement et de façon vérifiable les stocks d'armes chimiques et les moyens permettant de produire des armes chimiques dans le monde.