Soudan : le personnel de l'ONU revient au Kordofan méridional

24 février 2012

L'ONU a salué vendredi le retour de son personnel dans l'Etat du Kordofan méridional, au Soudan, où des milliers de personnes ont besoin d'assistance humanitaire de toute urgence.

Plus tôt ce mois-ci, le Conseil de sécurité avait appelé le gouvernement soudanais à accorder immédiatement au personnel humanitaire un accès aux Etats du Kordofan méridional et du Nil bleu afin de faire face à la malnutrition et à la pénurie de nourriture.

« Nous pensons que l'ONU et d'autres organisations humanitaires indépendantes ont un rôle important à jouer pour venir en aide aux populations affectées par les combats », a déclaré le Coordonnateur humanitaire résident par intérim, Mark Cutts.

Jeudi, le gouvernement du Soudan autorisé le retour du personnel onusien après la présentation des résultats d'une évaluation de la situation humanitaire au Kordofan méridional présentés par la Commission d'aide humanitaire qui dépend du gouvernement. Les deux premiers membres du personnel international sont arrivés vendredi dans la capitale de l'Etat, Kadugli.

M. Cutts a rappelé que la meilleure chose qui puisse arriver aux civils serait la fin des hostilités, afin que les personnes déplacées puissent rentrer chez elles et reprendre une vie normale. « Tant que les combats continuent, les civils souffriront », a-t-il souligné.

L'ONU, l'Union africaine et la Ligue des Etats arabes ont présenté une proposition commune pour faciliter l'accès humanitaire aux personnes affectées par le conflit dans les Etats du Kordofan méridional et du Nil bleu.

« Nous espérons que nous serons bientôt en état de mettre en œuvre cette proposition. Nous avons besoin d'être rapidement sur le terrain pour empêcher que la situation ne se détériore davantage », a indiqué M. Cutts.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Soudan : le Conseil de sécurité inquiet de la situation humanitaire dans deux Etats

Les membres du Conseil de sécurité des Nations Unies ont exprimé mardi leur profonde inquiétude concernant les niveaux élevés de malnutrition et d'insécurité alimentaire dans certaines régions des Etats du Kordofan méridional et du Nil bleu, au Soudan.