Togo : l'ONU salue l'engagement à cesser les violations des droits des prisonniers

24 février 2012

Le Haut commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a salué vendredi la publication d'un rapport de la Commission nationale des droits de l'homme du Togo sur les accusations de torture qui aurait été commise contre des individus détenus en relation avec la tentative de coup d'Etat en 2009.

Le rapport déclare que les prisonniers ont été soumis à une violence physique et morale de nature inhumaine et dégradante et il recommande une action appropriée contre les auteurs de cette violence ainsi qu'une réparation pour les victimes. Le rapport recommande également des réformes institutionnelles de l'Agence nationale de renseignement.

« Nous avons pris note de l'engagement du gouvernement à mettre en œuvre les recommandations de ce rapport et nous l'encourageons à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer que les victimes obtiennent réparation et pour que la justice soit faite et pour empêcher que de tels actes ne se reproduisent à l'avenir », a déclaré une porte-parole du HCDH, Ravina Shamdasani, lors d'un point presse à Genève.

« Les centres de détention doivent faire l'objet de surveillance judiciaire transparente », a-t-elle ajouté en appelant le gouvernement togolais à garantir l'indépendance de la Commission nationale des droits de l'homme, et que les défenseurs des droits de l'homme puissent travailler sans intimidation.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Guatemala, Maroc, Pakistan et Togo élus au Conseil de sécurité

Le Guatemala, le Maroc, le Pakistan et le Togo ont été élus vendredi par l'Assemblée générale des Nations Unies pour servir pendant deux ans comme membres non permanents du Conseil de sécurité en 2012 et 2013.