L'AIEA regrette les maigres résultats d'une visite en Iran

22 février 2012

L'Agence internationale à l'énergie atomique (AIEA) a dit mercredi sa déception concernant le manque de progrès réalisés par une équipe d'experts lors d'une visite en Iran les 20 et 21 février.

L'Agence internationale à l'énergie atomique (AIEA) a dit mercredi sa déception concernant le manque de progrès réalisés par une équipe d'experts qui a effectué une visite de deux jours en Iran les 20 et 21 février.

Cette visite était destinée à poursuivre avec les autorités iraniennes les discussions sur leur programme nucléaire entamées à la fin du mois de janvier.

« Nous avons engagé les discussions avec un esprit constructif, mais nous n'avons pas pu conclure d'accord », a expliqué le Directeur général de l'AIEA, Yukiya Amano, dans une déclaration à la presse.

L'AIEA avait demandé à plusieurs reprises que les autorités iraniennes leur accordent un accès au site militaire de Parchin, mais la demande n'a pas abouti. « Il est décevant que l'Iran n'ait pas accepté notre demande de visiter Parchin au cours de nos deux rencontres », a indiqué M. Amano.

Lors des discussions, des efforts ont été faits pour arriver à un accord sur un document qui servirait à clarifier les questions qui sont restées sans réponse en relation avec le programme nucléaire, et en particulier celles qui portent sur une éventuelle dimension militaire du programme. « Malheureusement, un accord n'a pas été conclu sur ce document », a fait savoir l'AIEA.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.