Myanmar : l'ONU appelle à entreprendre des réformes durables

Le Conseiller spécial du Secrétaire général pour le Myanmar, Vijay Nambiar. Photo ONU/Jean-Marc Ferré
Le Conseiller spécial du Secrétaire général pour le Myanmar, Vijay Nambiar. Photo ONU/Jean-Marc Ferré

Myanmar : l'ONU appelle à entreprendre des réformes durables

A l'occasion d'une visite de cinq jours à l'invitation du gouvernement du Myanmar, le Conseiller spécial du Secrétaire général de l'ONU pour ce pays, Vijay Nambiar, a appelé lundi les parties prenantes à mettre en œuvre des réformes politiques, sociales, économiques et environnementales durables et viables.

A l’occasion d’une visite de cinq jours à l’invitation du gouvernement du Myanmar, le Conseiller spécial du Secrétaire général de l’ONU pour ce pays, Vijay Nambiar, a appelé lundi les parties prenantes à mettre en œuvre des réformes politiques, sociales, économiques et environnementales durables et viables.

« Cette Conférence signifie le désir d’optimiser les bénéfices d’une approche collective pour régler les problèmes nationaux », a estimé M. Nambiar dans un discours prononcé à Naypyitaw, à l’ouverture d’une Conférence sur les options de politiques de développement pour le Myanmar, organisée conjointement par les Nations Unies et le gouvernement.

Durant sa visite, le Conseiller spécial doit avoir des entretiens avec des représentants du gouvernement, des partis politiques, des organisations de la société civile et avec d’autres interlocuteurs clefs, dans le cadre du mandat de bons offices du Secrétaire général.

M. Nambiar a rappelé le pouvoir de la participation, du partenariat et de la solidarité pour réussir le processus transition démocratique.

Il a souligné que le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, avait récemment appelé la communauté internationale à soutenir les autorités du Myanmar à construire les conditions favorables à la mise en œuvre de réformes.