L'ONU s'inquiète du sort d'un détenu palestinien en grève de la faim

Robert Serry. Photo ONU/Devra Berkowitz
Robert Serry. Photo ONU/Devra Berkowitz

L'ONU s'inquiète du sort d'un détenu palestinien en grève de la faim

Le Coordonnateur spécial de l'ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry, s'est dit vendredi préoccupé par la dégradation de l'état de santé d'un Palestinien en détention administrative et actuellement en grève de la faim.

Le Coordonnateur spécial de l'ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry, s’est dit vendredi préoccupé par la dégradation de l’état de santé d’un Palestinien en détention administrative et actuellement en grève de la faim.

M. Serry a appelé le gouvernement d’Israël à faire tout ce qu’il peut pour préserver la santé de ce prisonnier et à résoudre ce cas en respectant toutes les obligations légales en vertu du droit international.

Lors de sa récente visite dans la région, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a discuté de la situation des prisonniers palestiniens détenus par les Israéliens avec le Ministre palestinien chargé de la question des prisonniers.

Selon les services de M. Serry, la détention administrative ne devrait être employée que dans des circonstances exceptionnelles, pour une période aussi courte que possible, sans porter préjudice aux droits garantis aux prisonniers.

Selon la presse, Khader Adnan, 33 ans, a cessé de s’alimenter il y a 55 jours peu après son arrestation en Cisjordanie et sa santé s’est depuis considérablement détériorée. Arrêté à son domicile par l’armée israélienne en décembre dernier, il a été placé en détention administrative, un statut qui permet de ne pas avoir à fournir de justification pénale.

De son côté, le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l'homme dans les territoires occupés palestiniens, Richard Falk, a entamé vendredi une mission d’établissement des faits pendant onze jours en Egypte, dans les territoires palestiniens occupés et en Jordanie.

« L’objectif de cette mission est de faire la lumière sur le droit du peuple palestinien à l’auto-détermination, les implications du statut prolongé de réfugiés sur leurs droits humains, la violence systématique des colons israéliens contre les Palestiniens et leurs biens, ainsi que les conditions de détention et le traitement réservé aux Palestiniens emprisonnés par Israël », a déclaré M. Falk dans un communiqué de presse au début de sa mission.

Durant la mission, M. Falk a prévu de rencontrer des représentants gouvernementaux, d’organisation régionales et internationales, des défenseurs des droits de l’homme et des représentants d’organisation non gouvernementales qui travaillent sur la situation des droits humains dans les territoires palestiniens occupés.

L’expert indépendant de l’ONU présentera ses premières conclusions lors d’une conférence de presse à Amman en Jordanie à la fin de la mission le 20 février et un rapport complet sera présenté au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies en juin 2012.