La CIJ élit son nouveau président et son nouveau vice-président

Le juge Peter Tomka. Photo CIJ
Le juge Peter Tomka. Photo CIJ

La CIJ élit son nouveau président et son nouveau vice-président

Le juge Peter Tomka, de la Slovaquie, a été élu lundi président de la Cour internationale de justice (CIJ) par ses pairs. Le juge Bernardo Sepúlveda-Amor, du Mexique, a été élu vice-président. La durée de leurs mandats est de trois ans.

MM. Tomka et Sepúlveda-Amor sont membres de la Cour depuis le 6 février 2003 et le 6 février 2006, a précisé la CIJ dans un communiqué de presse.

La CIJ, composée de quinze juges, est l'organe judiciaire principal de l'Organisation des Nations Unies. Elle se prononce sur les différends qui opposent les Etats et donne des avis consultatifs à la demande d'organes et d'institutions des Nations Unies. Actuellement, treize affaires sont inscrites au rôle de la Cour.

A la suite des élections auxquelles l'Assemblée générale et le Conseil de sécurité des Nations Unies ont procédé le 10 novembre 2011, puis le 13 décembre 2011, en vue de pourvoir cinq sièges qui devaient devenir vacants à compter du 6 février 2012, la composition actuelle de la Cour est la suivante : Peter Tomka (Slovaquie), président ; Bernardo Sepúlveda-Amor (Mexique), vice-président ; Hisashi Owada (Japon) ; Ronny Abraham (France) ; Kenneth Keith (Nouvelle-Zélande) ; Mohamed Bennouna (Maroc) ; Leonid Skotnikov (Fédération de Russie) ; Antônio Augusto Cançado Trindade (Brésil) ; Abdulqawi Ahmed Yusuf (Somalie) ; Christopher Greenwood (Royaume-Uni) ; Xue Hanqin (Chine) ; Joan E. Donoghue (Etats-Unis d'Amérique) ; Giorgio Gaja (Italie) ; Julia Sebutinde (Ouganda).

A l'heure actuelle, la Cour ne compte que quatorze membres, en conséquence de la démission d'Awn Shawkat Al-Khasawneh (Jordanie), ancien juge et ancien vice-président de la Cour. Le Conseil de sécurité de l'ONU a fixé au 27 avril 2012 la date d'élection, par le Conseil de sécurité et l'Assemblée générale, du successeur de M. Al-Khasawneh.