Ukraine : le HCR s'inquiète de la situation de demandeurs d'asile incarcérés

1 février 2012

Le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a indiqué mercredi que la situation des détenus, dont de nombreux demandeurs d'asile, dans les prisons de Volyn et de Chernigiv en Ukraine restait très préoccupante. Même après plusieurs visites du HCR et de représentants du gouvernement la situation reste problématique.

Selon les informations du HCR, plus de 100 personnes contestent leur incarcération ou affirment qu'elles n'ont pas eu l'occasion d'exercer leur droit de demander l'asile. D'autres ont été condamnées à un an de prison pour avoir tenté de franchir la frontière sans papiers. D'autres encore insistent qu'elles sont des mineurs non accompagnés originaires de Somalie et que selon le droit international et ukrainien, ils devraient avoir droit à une attention particulière.

« Le HCR ne peut en ce moment pas vérifier l'exactitude des accusations qu'il reçoit. Il est difficile de comprendre pourquoi autant de personnes qui se disent mineurs sont considérées comme des adultes par les autorités alors que le ministère de la santé vient d'entamer une procédure pour vérifier l'âge des requérants d'asile », a souligné le HCR dans une déclaration à la presse.

Selon les informations du HCR, il y aurait également plusieurs familles originaires d'Afghanistan incarcérées avec leurs enfants dans la prison de Volyn, sans que les enfants aient pu avoir accès à l'éducation pendant plusieurs mois.

Le HCR affirme rester confiant que l'Ukraine respectera ses engagements et obligations conformément aux lois nationales et internationales et que les autorités prendront les mesures nécessaires pour désamorcer la situation tendue.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.