Au Moyen-Orient, Ban Ki-moon appelle à résoudre le conflit israélo-palestinien

1 février 2012

En visite à Jérusalem et à Ramallah mercredi, le Secrétaire général Ban Ki-moon a encouragé les Israéliens et les Palestiniens à poursuivre les pourparlers de paix entamés début janvier sous l'égide de la Jordanie.

En visite à Jérusalem et à Ramallah mercredi, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a encouragé les Israéliens et les Palestiniens à poursuivre les pourparlers de paix entamés début janvier sous l'égide de la Jordanie.

« Je suis encouragé par la reprise de pourparlers directs entre Israéliens et Palestiniens dans le cadre fixé par le Quatuor sur le Moyen-Orient et sous l'égide de la Jordanie. J'espère que ces pourparlers vont se poursuivre », a dit le Secrétaire général de l'ONU lors d'une conférence de presse à l'issue d'une rencontre avec le Président israélien Shimon Peres.

Ban Ki-moon a rencontré également à Jérusalem le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, et le Ministre israélien des affaires étrangères, Avigdor Lieberman. A Ramallah, il a eu des discussions avec le Président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, le Premier ministre palestinien Salam Fayyad et le Ministre des affaires étrangères Ryad Malki.

« Un Etat palestinien viable est attendu depuis longtemps. La lettre de candidature pour devenir membre de l'ONU que j'ai reçue du Président Abbas à New York en septembre dernier a été un moment historique pour le peuple palestinien. La question est toujours en cours d'examen par le Conseil de sécurité », a dit Ban Ki-moon, lors d'une conférence de presse avec M. Abbas.

« Je continue à penser qu'une solution à deux Etats peut être réalisée et que le moyen d'y parvenir est de passer par des négociations qui résolvent les questions du statut permanent, telles que les frontières, la sécurité, les réfugiés et Jérusalem », a-t-il ajouté.

Il a jugé crucial que les deux parties évitent les provocations. « La position de l'ONU est claire : toutes les colonies israéliennes sont contraires au droit international », a-t-il ajouté.

Ban Ki-moon a remercié les Palestiniens pour avoir présenté des propositions concrètes sur le territoire et la sécurité comme l'a demandé le Quatuor (Etats-Unis, Russie, Union européenne et Nations Unies).

« J'espère vraiment qu'Israël présentera maintenant ses propositions », a-t-il ajouté.

Plus tôt, à l'issue de sa rencontre avec le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, Ban Ki-moon avait exhorté « le gouvernement israélien à agir avec un esprit constructif et à aider à créer une dynamique positive. »

Lors de cette rencontre, il a également fait part de sa préoccupation concernant le calme précaire à Gaza et a souligné que « la poursuite des attaques de roquettes depuis Gaza devaient cesser. » Il a exhorté M. Netanyahu à prendre des mesures supplémentaires pour faciliter la fourniture de l'assistance des Nations Unies à la population de Gaza.

Le Secrétaire général de l'ONU s'est dit par ailleurs « conscient de l'inquiétude ressentie en Israël au sujet de la situation régionale changeante. » Il s'est dit persuadé qu'Israël pouvait contribuer « de manière positive aux transformations régionales et améliorer ses relations stratégiques avec ses voisins, notamment en participant de manière constructive au processus de paix avec les Palestiniens. »

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.