Le PAM renforce son assistance alimentaire au Soudan du Sud

31 janvier 2012

Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies a annoncé mardi son intention de renforcer son assistance à plus de 80.000 personnes affectées par la violence interethnique qui a récemment frappé l'Etat du Jonglei, au Soudan du Sud.

« La violence à Jonglei est l'un des nombreux défis du moment pour le Soudan du Sud, et le monde doit répondre présent pour garantir que la population de cette jeune nation a le soutien nécessaire pour construire un pays paisible et prospère », a déclaré le Directeur exécutif adjoint du PAM, Ramiro Lopes da Silva, lors d'une visite dans la région.

« Beaucoup de femmes que j'ai rencontrées à Pibor et Akobo ont perdu leurs enfants et n'ont personne pour les aider à part les agences humanitaires implantées dans la région », a-t-il ajouté dans une déclaration à la presse.

Des combats meurtriers entre les communautés Lou Nuer et Murle au cours des dernières semaines ont forcé des dizaines de milliers de personnes à quitter leurs foyers et cela a poussé les agences de l'ONU à mettre en place une opération humanitaire majeure pour aider ceux qui en ont besoin.

Le PAM apportera deux semaines de rations alimentaires d'urgence pour les personnes déplacées affectées par les violences. L'agence onusienne utilisera son expertise en matière de logistique pour aider d'autres agences humanitaires à surmonter les défis afin de garantir que les gens qui en ont besoin puissent accéder à leurs services.

Le PAM a déjà dépêché trois hélicoptères sur place, ainsi qu'un avion et 28 camions. L'agence a déclaré qu'il fallait commencer les distributions alimentaires avant l'arrivée des pluies en mars, alors que 90% de la région devient inaccessible par route pendant la saison des pluies.

Le PAM a également souligné le besoin d'apporter une aide aux agriculteurs pour cultiver les semences à temps afin de ne pas manquer la récolte du mois d'août.

Le PAM a déployé des équipes dans dix endroits différents de l'Etat du Jonglei. Cinq d'entre eux se trouvent dans la région de Pibor, dont la ville de Pibor et les villes de Lekuangole, Gumruk, Labrab et Boma. Les cinq autres se trouvent dans le nord de l'Etat.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le HCR condamne un raid aérien sur des réfugiés soudanais au Soudan du Sud

Au moins un garçon réfugié soudanais a été blessé et 14 autres personnes sont portées disparues suite à un raid aérien lundi au Soudan du Sud, a indiqué mardi le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). L'agence onusienne s'est dite alarmée par cette attaque touchant des réfugiés vulnérables qui fuient déjà les violences dans l'Etat du Nil Bleu au Soudan.