Environnement : Nassir Al-Nasser juge nécessaire une gouvernance mondiale

31 janvier 2012

Le Président de l'Assemblée générale des Nations Unies Nassir Abdulaziz Al-Nasser a estimé mardi qu'il était nécessaire de consolider la gouvernance internationale sur les questions liées à l'environnement, lors d'une conférence sur ce thème organisée à Paris.

« La réforme institutionnelle sur l'environnement s'impose de façon impérative. Nous avons devant nous une opportunité de créer une nouvelle donne pour combattre la dégradation environnementale dans le monde et pour éradiquer la pauvreté. Cette opportunité est la Conférence des Nations Unies sur le développement durable 'Rio+20' en juin cette année à Rio au Brésil », a dit M. Al-Nasser à cette conférence organisée par le gouvernement français et intitulée « Vers une nouvelle gouvernance mondiale pour l'environnement ».

La conférence Rio+20 devra, selon le Président de l'Assemblée générale, aboutir à une architecture institutionnelle forte qui soutienne une meilleure intégration des trois dimensions du développement durable, à savoir la protection économique, sociale et environnementale tout en prenant en compte les nouveaux problèmes.

« Certaines recommandations figurent d'ores et déjà dans la première version du document 'L'avenir que nous souhaitons'. Parmi elles se trouvent une nouvelle définition des rôles de l'Assemblée générale et du Conseil économique et social ainsi qu'une modernisation de la Commission sur le développement durable qui deviendrait un Conseil sur le développement durable », a indiqué M. Al-Nasser.

Alors que les préparatifs pour la Conférence Rio+20 avancent, le rôle des organisations non gouvernementales devient de plus en plus important, selon lui. Les acteurs de la société civile apportent des expériences, du savoir et un potentiel considérables et ils font un grand nombre de recommandations utiles pour améliorer les structures de prises de décisions, pour renforcer la cohérence et la transparence et pour faire participer davantage les citoyens au développement durable, a-t-il ajouté.

« Il n'y a aucun doute que si nous voulons voir nos efforts couronnés de succès, il faut élaborer une vision à long terme et garantir que les Etats membres ont la volonté réelle de préserver notre planète pour que les générations futures puissent en profiter dans la dignité », a souligné M. Al-Nasser.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Croissance durable : le groupe de haut niveau fait des recommandations

Les dirigeants du monde doivent concentrer leurs efforts sur la résilience des gens et de la planète sur le long terme, affirme le Groupe de haut niveau sur la croissance durable dans son rapport présenté lundi.